Art-Culture-Média


Art-Culture-Média
Samedi 16 Octobre 2021 - 15:18

Comptée avec Ndeye Binta Leye, alias Lalla, parmi les invitées d’honneur à la cinquième édition du Festival cinéma au féminin (Cinef), l’actrice sénégalaise revient sur la série désormais culte de A+ Maîtresse d’un homme marié, où son rôle ne passe pas inaperçu. Au Sénégal, « beaucoup de femmes se sont identifiées au personnage de Djalika » qu’elle y campe, comme elle le dit dans cette interview exclusive avec Le Courrier de Kinshasa. Par-delà, se réjouit-elle, « La série a permis de donner non seulement l’image que l’on voulait de notre pays, mais aussi de notre Afrique ».

Ndiaye Ciré Ba, alias Djalika (DR)Le Courrier de Kinshasa (L.C.K.) : Quelle place a Maîtresse d’un homme marié dans vos dix ans de carrière au cinéma ?

Ndiaye Ciré Ba (N.C.B.)  : Le cinéma, je le pratiquais depuis quelques années bien avant, mais ce n’était qu’à l’étranger et peut-être ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 14 Octobre 2021 - 19:17

Les Kimbanguistes ont célébré, le 12 octobre, un double événement marquant à la fois la mort de Simon Kimbangu et la naissance de son petit-fils Simon Kimbangu Kiangani. A Brazzaville, la célébration a eu lieu au centre d’accueil kimbanguiste du Plateau de 15 ans.

Le révérend Firmin Nkazi, personnel d’appoint au secrétariat exécutif national de l’Eglise kimbanguiste, qui a dit la messe placée sous l’autorité du révérend Sébastien Elion, représentant légal, deuxième suppléant chargé de la presse information kimbanguiste, président délégué du collège exécutif national par intérim, a souligné que lorsqu’ils disent la naissance du petit-fils, c’est par réflexion humaine, mais spirituellement parlant, il s’agit de Simon Kimbangu lui-même. Il a appuyé ses propos en disant qu’en 1951 lorsque Simon Kimbangu était en prison à Lubumbashi, il ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 14 Octobre 2021 - 17:38

Le groupe Brazza Band, ensemble de cuivre des jeunes de Brazzaville, a donné un concert de musique classique au Centre culturel russe (CCR/ Maison russe). Il a suffi de l’interprétation de treize chansons par ce groupe pour mettre tout le monde d’accord.

Le concert donné par le groupe Brazza Band au CCR /Maison russe s’inscrit dans le cadre de la promotion du travail qu'il a effectué pendant six mois et celle du partenariat entre ce groupe et cette maison. En effet, six mois seulement après sa création par Armonie Serault Massamba, son chef d’orchestre, le groupe Brazza Band, constitué de vingt-trois jeunes musiciens brazzavillois dont l’âge varie entre 10 et 25 ans, a donné un concert classique dignement apprécié par les spectateurs hybrides (les Blancs, les expatriés, les Congolais, …). 

C’est par l’exécution de l'hymne national de la Fédération de ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 14 Octobre 2021 - 19:00

L’orchestre Bantous de la capitale fut créé le 15 août 1959 et sa sortie officielle eut lieu chez Faignond, bar construit en 1948, dans la rue Mbaka à Poto-Poto, Brazzaville. Il fut à l’époque le plus haut lieu de la vie, du plaisir, de la danse et où les mardis, jeudis et dimanches furent des journées de grandes retrouvailles pour les ambianceurs.   

Appelé au départ ‘’Orchestre Bantous’’,  ses co-fondateurs optèrent pour la dénomination ‘’Bantous de la capitale’’ à la faveur de la sortie, en 1962, de la chanson de Célestin Nkouka intitulée "Bantou de la capitale".

Jean Serge Essous, Ganga Edo, Nkouka Célestin, Daniel Loubelo de la lune et Pandi Saturnin en sont les co-fondateurs. Ils seront rejoints plus tard, en 1960, par Dieudonné Nino Malapet (saxophoniste), Nedoule dit papa Noël (guitariste) et Bukassa Jojo dit Jojo le beau gars (chanteur) ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 14 Octobre 2021 - 19:06

Le disque fait partie des chansons phares de l'auteur. Sorti en Côte d’Ivoire, en 1981, aux éditions Maikano, sous la référence Mai LP 1029, ce titre explosif a provoqué un séisme dans l’écosystème musical africain.

L’ampleur du succès de " doublé doublé" avait atteint des proportions considérables qu’une seconde production apparaît sous les auspices des éditions Celluloïd, avec la référence CEL 6624, en 1982. Cette chanson évoque les plaintes d’un amoureux qui réclame l’attention et l’affection de sa dulcinée du nom de Yomat. Dans son lyrisme vocal, l’auteur commence par « Tika ngai na benda nzoto na lembi komona bapasi ya boye mama », autrement dit, « Laisse-moi m’en aller car j’en ai marre de vivre ce genre de souffrances ».

Dans la deuxième section chant, l’artiste insiste qu’on lui fasse la bise deux fois, d’où ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 14 Octobre 2021 - 13:47

Fille des deux rives du fleuve Congo, Thérésa Honoré Diakanua N’silou, dite « Mwasi Moyindo » de son nom de scène, est une artiste à multiples facettes, notamment le slam, la poésie, la comédie, modèle photo et actrice. Dotée depuis 2020 d’une marque de fabrique qu’elle appelle « slam acoustique », Mwasi Moyindo n’a guère cessé de faire raisonner ses textes avec des chansons traditionnelles. L’artiste s’affirme à travers le clip de son deuxième single « Ngiena » ou « Je suis », déjà disponible sur les différentes plateformes de téléchargement légales. Entretien.

Les Dépêches du Bassin du Congo (L.D.B.C) : Dites-nous, pourquoi avez-vous choisi « Ngiena » comme titre de votre deuxième single ?

Mwassi Moyindo (M.M) : Lors de la tournée médiatique de ma première chanson « Zala yo », la question sur ma personnalité revenait ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 14 Octobre 2021 - 14:30

La cinquième édition de la Rentrée littéraire du Congo (Rélico), tenue à la librairie Les Manguiers des Dépêches de Brazzaville et organisée par le PEN Centre Congo Brazzaville en partenariat avec ladite librairie, l’Association culture Elongo et la Fondation Mfumu-Fylla (l’altruiste) avec le soutien de l’Unéac, les 7, 8 et 9 octobre, a remis des prix aux récipiendaires lors de la cérémonie de clôture.

Le Grand prix littéraire Jean-Malonga, dans sa version création, récompense l’ensemble de la carrière d’un écrivain tous genres confondus. Il est attribué à toutes les personnes morales en signe de reconnaissance pour leur soutien financier à la Rélico et surtout leur intérêt pour le livre et la littérature. Il a été décerné au président directeur général (PDG) Nahim Mahmoudi, grand mécène, et Dominique Douma, écrivain venu droit de ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Mercredi 13 Octobre 2021 - 18:15

Le concert classique qu’organise le 29 octobre, Afrika Opéra, en partenariat avec la Délégation Wallonie-Bruxelles et le Centre culturel Boboto, intègre la capitale comme étape finale de la seconde édition de l’événement culturel, quatre concerts à livrer selon un programme élaboré par Uwezo Afrika Inititative en hommage aux victimes des conflits et guerres subies dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC) depuis 1996.

 

 Les différentes étapes de la seconde édition de « Requiem pour la paix » (Adiac) Lancé à Bukavu, le 8 septembre, « Requiem pour la paix » a été vécu comme un événement commémoratif touchant. À l’instar du premier, l’an dernier, il a honoré la mémoire des victimes de violences et atrocités innommables des différentes guerres et conflits qui n’ont de cesse d’affliger l’Est de la RDC depuis vingt-cinq ans. Le programme qui va se poursuivre du 21 au 29 octobre est étendu à Kinshasa cette ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Mercredi 13 Octobre 2021 - 15:07

Le rendez-vous destiné à l’exposition et vente des produits locaux aura lieu le 16 octobre, dans le cadre de la journée des artisans créateurs initiée par les ateliers de Julita.

L’exposition aura lieu à la Pyramide (Côte sauvage). Elle est destinée à la promotion des produits et des artisans locaux qui, d’après Julita Gorgeous, styliste, créatrice de mode et responsable desdits ateliers, sont toujours délaissés. Une réalité qui, selon elle, ne concerne pas seulement le Congo mais beaucoup de pays d’Afrique.

«Nous organisons cette activité pour les artisans parce qu’on est délaissé partout en Afrique par nos compatriotes. Les gens préfèrent acheter ce qui vient de l’étranger et ceux qui achètent nos produits ce sont plus les expatriés. C’est dommage, parce qu’il y a beaucoup d’artisans qui font de très belles choses ici. Il faut juste les ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 14 Octobre 2021 - 19:16

Seul auteur congolais parmi les trente autres des douze pays nominés, Gédéon Colin Touassa est en course pour la neuvième édition de la Journée du manuscrit francophone, qui se tiendra le 24 octobre en France.

 

 

C’est au terme de multiples lectures et de sélection délicate que les trente et un auteurs ont été nominés. La journée du manuscrit permettra à tous les auteurs francophones sans distinction de sexe, d’âge et de nationalité de publier gratuitement leurs livres, de décrocher un contrat d’édition, de diffuser gratuitement de leurs livres en librairie et de tenter de remporter le grand prix du jury ou l’un des sept prix littéraires mis en évidence.

Les lauréats percevront 40% des droits d’auteurs sur les ventes directes et 10% sur celles opérées en librairie. Huit prix attribués, à savoir nouvelle, roman, essai, témoignage, ... Lire la suite

Pages