Opinion

  • Le fait du jour

Livres: M'Bissa revient

Samedi 2 Avril 2022 - 17:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


284 pages composent le livre que vient de publier Claude Richard M’Bissa chez L’Harmattan Congo- Brazzaville. Le sociologue et auteur de plusieurs ouvrages dont le champ d’études inclut aussi la politique expose sur « L’histoire au présent » qu’il présente comme sa ou « une contribution à la vérité sur la gouvernance publique au Congo » dans la période de 2005 à 2020. Un sujet d’une actualité renouvelée tant il est vrai que trois décennies après l’avènement du pluralisme politique, l’édifice démocratique est toujours à construire. 

Observateur passionné de la vie politique de son pays, cet homme qui s’est essayé lui-même à la compétition partisane sans beaucoup de réussite a l’avantage de connaître ses différents acteurs. Il en fait la preuve dans ce nouvel ouvrage. Sa part de « vérité » n’est pas éloignée du regard personnel qu’il porte sur les événements qu’il a vécus, que le Congo a connus, et qui en constituent le fil par lequel lui ou quelqu’un d’autre peut analyser, commenter, extrapoler et tirer les conclusions que lui impose son propre arbitrage.

Qu’est ce qui le motive dans ce travail ? Claude Richard M’Bissa a choisi de disserter sur les questions de gouvernance publique générale ; sur la problématique des partis politiques ; le Parti congolais du travail ; la question électorale ; et enfin sur des questions sociales diverses, un « fourre-tout » dans lequel il traite de l’approvisionnement en eau et en électricité de Brazzaville et ses environs, évoque aussi Kellé, le district qui l’a vu naître, et la Cuvette-Ouest, département de son attache. 

Les cinq thématiques sont développées autour des articles que l’auteur a publiés dans la période considérée, quinze années tout de même, dans le journal "La Semaine Africaine". La force des exposés réside dans le fait que durant ce long intervalle, M’Bissa a récolté le moindre détail sur ces problématiques laissant s’exprimer son talent dans le rapport à la discussion. Pour qui l’a lu auparavant, et c’est ma modeste appréciation, ses ouvrages reflètent le regard de sociologue qu’il est à la base, et quitte à paraître rigide, voire sévère, se résume à ne jamais renoncer à ses convictions.

Pour l’auteur, et là-dessus il rejoint en partie les conclusions de la récente concertation politique d’Owando, dans la Cuvette, certaines questions liées à la gouvernance électorale restent en débat. En particulier le découpage électoral ou encore la personnalité de la commission électorale. En raison de sa place dans l’échiquier politique nationale, le Parti congolais du travail fait l’objet d’un intérêt particulier dans le chapitre III intitulé très justement « La problématique du Parti congolais du travail ». Claude Richard M’Bissa estime que ce parti n’a pas vidé la querelle sur la refondation pour laquelle, il y a plus d’une décennie, les esprits s’étaient échauffés.

Le but des écrits est d’éclairer l’opinion des lecteurs sur les enjeux des questions traitées. Il n’est pas de les faire changer d’idée. C’est pour cela qu’il est enrichissant de lire les livres.

Gankama N'Siah

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Le fait du jour : les derniers articles
▶ 26/6/2022 | Ecrits et photographies
▶ 11/6/2022 | Blessures communes!
▶ 27/6/2022 | Peuples et missiles
▶ 20/6/2022 | Populaire ?
▶ 6/6/2022 | Fier comme Ricky?