Ngoyo : la Journée de la proclamation de la République célébrée sous le signe de la prière

Mardi 1 Décembre 2020 - 18:31

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Un culte pour la paix a été organisé, le 28 novembre, dans toutes les églises de l’arrondissement 6 Ngoyo, à Pointe-Noire,  à l’occasion de la célébration du 62e anniversaire de la proclamation de la République du Congo.

Sur l’initiative de Wilfrid Genest Paka Banthoud, administrateur-maire de l’arrondissement 6 Ngoyo,  près d’une quarantaine d’églises dudit arrondissment a organisé une messe pour  la paix sur  le thème " Espérance et guérison".  « Nous voulons que ce jour soit un vrai jour pour la paix, une vraie opportunité pour les filles et fils de Ngoyo de tourner le regard vers le créateur pour solliciter sa miséricorde afin qu’il nous accorde la paix véritable comme il est écrit dans sa parole »,  a déclaré le maire de Ngoyo lors du culte en l’église évangélique, paroisse Béthanie.  Et d’ajouter : « L’œuvre de justice repose sur la paix. Je vous invite donc à implorer Dieu le Tout-Puissant pour qu’il nous donne la paix et qu’il se souvienne des âmes de nos chers anciens présidents de la République, Jacques Joachim Yhomby Opangault et Pascal Lissouba, décédés cette année. Suppliez-Dieu pour qu’il nous aide aussi à vaincre la pandémie de la covid-19 ».

 Dans chaque église, les serviteurs de Dieu ont tous délivré aux fidèles des messages prônant la consolidation de la paix et l’unité, gage de l’espérance et de la guérison. « Nous  vivons dans un contexte de pandémie, nous sommes malades. Si nous croyons en Dieu, nous allons avoir la guérison. Donc, il faut espérer pour que nous puissions l’obtenir. C’est cette vision de libération, de délivrance  qui va amener les fidèles à ne pas avoir peur », a dit le pasteur de l’église évangélique, paroisse Béthanie.

À la fin du culte, l’administrateur-maire de Ngoyo a remis un lot de bavettes aux responsables de l’église en leur exhortant à faire respecter les mesures barrières édictées par les autorités du pays. « Mon mandat est placé sous le sceau de la paix,  l’unité et la sécurité des filles et fils de Ngoyo. Ensemble, relevons le défi du redressement de notre pays et de notre arrondissement par le travail volontaire», a t-il conclu.

 

Hervé Brice Mampouya

Légendes et crédits photo : 

L'assistance lors du culte pour la paix Crédit photo"Adiac"

Notification: 

Non