Parlement : la session budgétaire fait la part belle à la décentralisation

Samedi 10 Octobre 2020 - 11:50

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La session budgétaire qui va s'ouvrir le 15 octobre  a inscrit à son ordre du jour, outre l’examen de la loi de finances exercice 2021, la réflexion sur la question de la décentralisation.

 « Il sera examiné au total  dix -sept affaires dont  quatre anciennes qui ont été reconduites et treize nouvelles. Il y aura une particularité au cours de cette session qui se tient à mis mandat du Sénat, à savoir  la réflexion qui sera menée sur la question de la décentralisation.  C'est la raison pour laquelle je demande aux médias d’être attentifs sur cette problematique.  C’est une affaire importante parce qu’elle est pratiquement un moteur de développement », a déclaré le deuxième secrétaire du Sénat,  Joseph Yedikissa- Dhadié.

Il a par ailleurs a rappelé que dans le titre 1 de la loi fondamentale où l’on parle de l’Etat, de la souveraineté, il est clairement dit que le Congo est un Etat de droit, souverain, unitaire et indivisible, décentralisé, laïc et démocratique. Et l’article 133 de  la même loi prescrit au deuxieme alinéa que les sénateurs représentent les collectivités locales de la République parce que le Sénat exerce sa fonction législative.  Mais, outre cette fonction, il y a celles de modérateur et de conseil de la nation.

Cependant, a ajouté Joseph Yedikissa-Dhadié, « c’est la notion de représentation des collectivités locales qui nous préoccupe parce qu’à ce sujet, il a été initié et de nombreuses interpellations au gouvernement  où il a été pris de nombreuses recommandations. Nous avons l’impression que la décentralisation n’est pas bien lisible ».

 C’est pourquoi, a-t-il signifié, « cette réflexion devra nous amener à mettre le doigt sur les problèmes que la décentralisation poserait pour bien sûr arriver ou chuter sur des suggestions réalistes . Mais, après qu’on aura mieux compris, mieux fait comprendre aux Congolais le véritable sens de la décentralisation, le contenu qui devra être partagé de sorte qu’on comprenne bien que la décentralisation est déterminante et pourrait être une grande contribution au développement de notre pays ».

Les collectivités locales, c’est la démocratie de proximité, mieux la démocratie locale. Ainsi, a-t-il renchéri, dans la perspective de la territorialité de la fonction publique, il faut que cette dimension soit mise en œuvre, comprise et adaptée par rapport au contenu de la Constitution en ses articles premier  et 133 qui définissent le rôle du Sénat. 

Cette dixième session aura également à  examiner le projet de loi portant règlement du budget de l’Etat exercice 2019, celui de loi de finances rectificatives pour l’année 2020 et bien sûr le projet du budget du Sénat exercice  2021.

Jean Jacques Koubemba

Notification: 

Non