Opinion

  • Réflexion

Plus les jours passent …

Dimanche 20 Août 2023 - 19:31

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Oui, effectivement, plus les jours passent plus il devient évident que le sort de l’humanité dans son ensemble se jouera d’ici à la fin de ce siècle. Autrement dit que les décennies à venir seront à tous égards décisives pour notre espèce qui avait conquis la planète tout au long des millénaires précédents mais qui, visiblement, n’a pas jusqu’à très récemment pris la juste mesure du danger mortel que génère sa suractivité et les atteintes que celle-ci porte à la Terre où elle vit.

 

Le danger qui nous menace tous est d’autant plus grand que les nouvelles technologies ne font qu’aggraver ces dérives au lieu de les combattre et que la véritable révolution que porte en elle l’émergence anarchique de l’intelligence dite « artificielle » ne peut qu’accélérer le phénomène. D’où l’idée aussi simple que difficile à concrétiser selon laquelle l’humanité doit se mobiliser, s’unifier dans le temps présent afin de prévenir tant qu’il en est temps un futur qui s’annonce ingérable.

 

Le problème auquel se heurte aujourd’hui notre espèce animale résulte très largement de la volonté des grandes puissances d’affirmer leur autorité dans la sphère internationale sans tenir le moindre compte des dangers que porte en lui cet égoïsme. Avec cette terrible conséquence qu’aucune aide n’est apportée réellement aux nations du tiers-monde qui se mobilisent afin de protéger la nature qui les entoure. Une mobilisation dont le Sommet des trois plus grands bassins fluviaux de la planète – Amazone, Congo, Bornéo-Mékong – qui se tiendra en octobre à Brazzaville donnera à coup sûr une image très précise.

 

Qu’il nous soit donc permis d’écrire ici que dans ce contexte très particulier rien n’est plus important pour le Brésil, les deux Congo et le Bassin du Congo, les pays du Mékong que de faire entendre leur voix avec force sur la scène mondiale : d’abord, bien sûr, pour rappeler le rôle clé qu’ils jouent dans ce combat vital pour la protection de la nature, mais aussi pour mobiliser l’opinion internationale qui prend peu à peu conscience du danger qu’elle court et dont la jeunesse est visiblement prête à le faire.

 

Il doit désormais être clair pour tout le monde, sur les cinq continents de la planète, que l’égoïsme des grandes puissances conduit tout droit l’humanité à une série de catastrophes qu’elle s’avèrera incapable de combattre. Et que, de ce fait, le temps est venu de la mobilisation planétaire autour des nations jeunes du Globe. L’enjeu est tel que nul ne peut plus l’ignorer.

 

Parole d’un observateur dont les jours sont naturellement comptés et qui constatera, depuis l’autre monde, dans les années et les décennies à venir, si la raison a fini par l’emporter ici-bas sur la déraison.

 

 

Jean-Paul Pigasse

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Réflexion : les derniers articles
▶ 25/11/2023 | Si l’on observe bien …
▶ 18/11/2023 | Feu la COP 28 ?
▶ 11/11/2023 | Plus les jours passent …
▶ 4/11/2023 | Très cher Henri …
▶ 28/11/2023 | Un tournant décisif !
▶ 20/11/2023 | Le Sommet de la survie
▶ 13/11/2023 | Et la menace nucléaire …
▶ 6/11/2023 | Alors qu’approche …