Opinion

  • Réflexion

Un tournant décisif !

Dimanche 29 Octobre 2023 - 16:36

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


S’il est bien évidemment trop tôt pour affirmer que le Sommet des Trois bassins forestiers tropicaux qui vient de se tenir à Brazzaville marque un tournant dans la lutte pour la survie de la Terre, il ne l’est pas pour penser qu’un pas décisif a bien été franchi sur la longue marche engagée par notre espèce afin de sauver la nature qui l’entoure. De façon aussi claire que forte, en effet, les très nombreuses personnalités présentes dans le grand amphithéâtre du Centre de conférence de Kintélé pendant ces trois longues journées ont démontré, preuves à l’appui, que la protection des immenses zones géographiques où se restaure l’air que nous respirons est, pour l’humanité dans son ensemble, le véritable enjeu des décennies à venir.

 

Cette réalité incontournable, les experts scientifiques et les spécialistes de la nature présents sur place avant même l’ouverture du Sommet l’ont détaillée avec précision et les dirigeants des trois plus grands Bassins de la planète – Amazonie, Congo, Bornéo-Mékong – l’ont clairement inscrite ensuite au cœur de leur stratégie du futur. En soulignant le fait qu’au-delà de la trentaine de pays directement concernés en Afrique, en Amérique latine et en Asie, c’est bien le sort de tous les peuples de la Terre qui se joue désormais sur ce terrain trop longtemps ignoré par la communauté mondiale.

 

Que l’immense et très riche Bassin du Congo se trouve à l’origine et donc au cœur de cette étape essentielle de la longue marche qu’entreprend aujourd’hui l’humanité pour assurer sa survie ne doit rien au hasard. Lancée dès la fin du siècle précédent par l’un de ses principaux dirigeants, Denis Sassou N’Guesso, qui venait tout juste de reprendre ses fonctions à la tête de l’Etat congolais, cette lutte contre le dérèglement climatique a fini par s’imposer à juste raison en tête des défis que l’homme devra relever s’il veut assurer sa survie. Et le Sommet des trois Bassins qui vient de se tenir à Brazzaville sera à coup sûr retenu par l’Histoire, la grande Histoire, comme un tournant décisif.

 

Dans ce contexte très particulier, l’on peut être certain que les grandes puissances de ce temps – qui sont, soit dit en passant, très largement responsables de la dégradation climatique – vont être obligées d’inscrire en bonne place dans leur stratégie et donc dans leur diplomatie l’appui qu’elles doivent apporter aux nations des trois grands Bassins fluviaux et forestiers de la planète. La Chine, les Etats-Unis, l’Europe, l’Inde, la Russie, qui se disputent la prééminence dans la sphère mondiale devront contribuer de façon aussi forte que claire à la campagne de protection et de développement de ces régions où se jouera pour une large part leur propre sort.

 

Voyons donc ce qui va se passer sur ce vaste terrain dans les mois et les années à venir.

 

 

Jean-Paul Pigasse

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Réflexion : les derniers articles