Art-Culture-Média


Art-Culture-Média
Samedi 7 Décembre 2013 - 9:45

Pressenti comme l’un des fidèles continuateurs de l’œuvre de Pascal Emmanuel Sinamory, alias Tabu Ley Rochereau, dont il interprète déjà avec brio les compositions, Pegguy Tabu Ley, fils biologique de l’icône de la rumba congolaise, se dit prêt à pérenniser l’héritage de son père

« Dieu a fait que nos voix se ressemblent, et il fera ce qui viendra. Je fais la musique parce que j’aime en  faire. Si l’opinion pense que  je suis celui qui peut pérenniser l’œuvre de  papa, cela relève de la volonté de Dieu », a déclaré Pegguy Tabu aux Dépêches de Brazzaville.

Pegguy Tabu qui, peu avant la mort de son père, pensait déjà combler l’absence sur scène de son père affaibli par la maladie croit en l’avenir. Il espère cependant bénéficier du soutien et de l’encadrement de tous ceux qui ont aimé le seigneur Ley ainsi que sa musique. ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Samedi 7 Décembre 2013 - 9:38

En xhosa, Rolihahla, le prénom qui lui a été donné à sa naissance en 1918, signifie au sens figuré « fauteur de trouble ». Il en a gardé un esprit rebelle et insoumis en s’élevant contre le régime raciste de l’apartheid, en afrikaans « séparation », mis en place en 1948 en Afrique du Sud

Cette politique instituée par le Parti national dirigé par le pasteur Malan repose sur un principe de développement séparé. Le gouvernement affecte les citoyens dans des zones selon des critères raciaux et ethniques dans une Afrique du Sud déjà marquée par le racisme, à majorité noire et minorité blanche. Les lois de ségrégation s’enchaînent et s’intensifient, écrasant les moindres libertés accordées aux noirs.

Quatre ans plus tôt, Nelson Mandela, avocat de formation, avait rejoint le Congrès national africain (ANC) afin de lutter contre la domination politique ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Samedi 7 Décembre 2013 - 9:45

Ce jour, c’est la clôture de la troisième édition du Basango Jazz Festival, qui pendant trois jours, du 5 au 7 décembre 2013, a accueilli des artistes de la dimension de la chanteuse originaire du Congo-Kinshasa Gasandji et du compositeur libyen Élie Maalouf à Pointe-Noire

Le Basango Jazz Festival, qui a commencé jeudi, est l’un des événements musicaux les plus attendus de l’année. Trois jours de concerts dans lesquels le jazz et la fusion ont été les protagonistes dans la ville. « Jazz, musique métisse » est le titre choisi par les organisateurs pour cette édition. « Le jazz est un mélange de genres, et à la fois tous les genres prennent quelque chose du jazz. Le jazz réunit les différentes cultures du monde », affirme Wilfrid Massamba, directeur du Festival.

Les nombreuses personnes qui se sont donné rendez-vous aux concerts ont eu l’opportunité de ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Samedi 7 Décembre 2013 - 9:30

Hommage à CésaireParis. Conférence : Hommage d'Haïti à Aimé Césaire à la Maison des cultures du monde le samedi 7 décembre. L’ambassade d’Haïti en France a voulu souligner la forte empreinte haïtienne dans l’œuvre de Césaire et l’influence de celui-ci sur la création haïtienne en organisant deux tables rondes et un spectacle. Au programme : une table ronde littéraire « Haïti, source d’inspiration » de 15h à 16h30 avec Bonel Auguste, Romuald Fonkoua, Lilian Pestre de Almeida et Françoise Simasotchi (modérée par Christian Tortel), une table ronde politique « Regard de Césaire sur Haïti » de 17h à 18h30 avec David Alliot, Marcel Dorigny, Lyonel Trouillot (modérée par Philomé Robert) et le spectacle Paroles de Créoles de 19h à 20h avec Carlton Rara, Nathaly Coualy, Dominique Canonge, Jean Didier Hoareau et Tintin. 101 boulevard Raspail Paris VI, entrée ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 5 Décembre 2013 - 19:41

Contrairement aux deux précédentes éditions quand les concerts se déroulaient dans l’enceinte de la Fondation Basango - située en centre-ville, non loin du marché Plateau - la troisième édition de cet événement musical, lancé ce 5 décembre, se déroule en plein air sur l’avenue Panzou, devant les locaux de la Fondation

Ce qui satisfait les Ponténégrins qui peuvent désormais suivre sans difficultés les spectacles et découvrir les artistes et groupes programmés. « L’idée est judicieuse. Les précédentes éditions se passaient à l’intérieur et comme Basango n’a pas un grand espace, le nombre de spectateurs était limité. Aujourd'hui le festival est ouvert à un public plus nombreux et c’est une bonne chose », a confié un spectateur. 

Gansandji, Mbata Kongo, Philippe Boter et Nestelia vont ouvrir l’événement. La chanteuse du Congo ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 5 Décembre 2013 - 18:30

Spécialiste en droit de l’environnement, droit foncier et droits des peuples autochtones, Paulin Polepole Buhendwa donne, dans un ouvrage de 208 pages, la synthèse et l’analyse des lois, règles et institutions en la matière

Paru il y a quelques semaines à peine dans la Collection Études africaines de L’Harmattan, Cadre légal et institutionnel de la gouvernance des ressources naturelles en R.D. Congo « démontre que l’affaiblissement institutionnel de l’État congolais est à la base d’une mauvaise utilisation des ressources naturelles ». De plus, renchérit l’auteur engagé dans la défense des droits des peuples autochtones, elle « entraîne l’appauvrissement des populations ».

Par ailleurs, l’auteur, fort outillé en matière de législation, est avocat aux barreaux de Kisangani et de Bukavu. Il prouve que « les lois de la République prévoient une ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 5 Décembre 2013 - 18:19

Le Réseau panafricain des journalistes a voulu rendre un dernier hommage à Tabu Ley en réunissant, le 4 décembre au matin, plusieurs universitaires qui lui ont consacré un ouvrage

« L’œuvre de Tabu Ley est monumentale. Il a, à partir de Kelia, créé de très grands succès », a souligné Fumu Fylla de Saint Eudes. Avec la résonance que la chanson Mokolo na ko kufa a eue dans les deux Congo, il a atteint le sommet.

Tabu Ley a enregistré plus de 510 chansons, avec des périodes plus ou moins productives. Ainsi, vers les années 90, il ne produisait plus car il s’était séparé de sa muse, et il y avait eu la mort de Franco. « L’apport incontestable de Tabu Ley dans la musique est essentiel, surtout après son passage à l’Olympia à Paris. Il s’est ensuite rendu à Dakar avec Mobutu, où il a été inspiré par le soumjoum qui était à la fois une ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 5 Décembre 2013 - 16:34

60 ans de littérature congolaiseAmis parisiens, ne ratez pas ce rendez-vous !

Dans le cadre des festivités organisées en France et au Congo par l’association AGORA afin de célébrer les soixante ans de la littérature congolaise, la Librairie-Galerie Congo organise une rencontre le mardi 10 décembre autour des pères fondateurs de la littérature congolaise. De Jean Malonga à Henri Lopes en passant par Sylvain Bemba ou Tchicaya U Tam’si, les différents intervenants reviendront sur les figures tutélaires de ce patrimoine littéraire exceptionnel qui fait la particularité du Congo en Afrique.

Il s’agit des écrivains Antoine Matha, Itoua Ndinga, Obambé Ngakosso et Virginie Mouanda et du critique littéraire Zacharie Acafou. La rencontre sera animée par Martin Lemotieu, universitaire et critique littéraire. Cette table ronde sera suivie d’une rencontre avec les artistes congolais Nzongo Soul et Soum ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Samedi 7 Décembre 2013 - 9:25

Dans cette rubrique musicale, aujourd’hui nous parlerons, actualité oblige, de Rochereau, le premier Congolais à faire l’Olympia à Paris

L’auteur de la chanson passée à la postérité, Mokolo na kokufa, mais aussi de plusieurs autres succès, Tabu Ley Rochereau, s’en est allé le 30 novembre comme on sait. Par la renommée de ses œuvres, Tabu Ley fait partie et  restera parmi les légendes de la musique africaine. Il prend place de plein droit aux côtés des icônes de la musique africaine d’origine congolaise, comme Joseph Kabasélé, dit Grand-Kalé, ou Luambo Makiadi, alias Franco, de l’OK Jazz.

Véritable patrimoine artistique, Rochereau a laissé un répertoire riche en mélodies émotives. Il a composé plus de 2 000 chansons durant ses 46 ans de carrière musicale. On peut citer, mais on ne pourra jamais épuiser cette liste, entre autres Belinda, Ida, ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Samedi 7 Décembre 2013 - 9:15

Ce week-end, le 6 et 7 décembre 2013, les créateurs africains ont rendez-vous au Sénégal pour célébrer les trente ans de la marque de la créatrice sénégalaise Collé Sow Ardo et les dix ans du Sira Vision, manifestation culturelle dont elle est l’organisatrice. Avec ses nombreux invités, dont Alphadi, Adama Paris, Gilles Touré… le Sira Vision 2013 promet d’être une grande célébration de la mode africaine et de son influence sur l’économie du continent. L’événement fera la part belle aux jeunes créateurs tout en affirmant  de nouveau la présence sur le continent des marques classique et avant-gardiste à adopter.

Pages