Congo-France: convergence de vues entre Emmanuel Macron et Denis Sassou N’Guesso sur l’environnement

Mardi 3 Septembre 2019 - 17:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le président français a échangé le 3 septembre au Palais de l’Elysée, à Paris, avec son homologue congolais sur les dossiers liés au climat, aux relations bilatérales, à la situation en Afrique, notamment en Libye, en Centrafrique, ainsi que sur le Bassin du Congo.

Plusieurs accords ou protocoles d’accord ont été signés au cours de cette visite qui intervient après le sommet du G7 de Biarritz, et les incendies de forêt en Amazonie, en Amérique latine.

Ces accords concernent les domaines de l’environnement et du climat, entre la France et le Congo, la formation des formateurs dans le cadre de l’enseignement de base, et entre l'initiative pour la forêt de l'Afrique centrale (Central African Forest Initiative) et le Congo, un partenariat lancé en 2015 par la Norvège.

Doté d'environ 60 millions d'euros, ce partenariat vise à aider six pays de l'Afrique centrale qui abritent la deuxième plus grande forêt tropicale du monde après l'Amazonie. En échange d'une aide financière, le Congo s'est engagé à mettre en place un plan de protection de la forêt, de la biodiversité et des tourbières, ont indiqué la présidence française et un responsable congolais.

Le Bassin du Congo, deuxième poumon vert planétaire devrait attirer davantage l’attention de la communauté internationale. Initiateur du Fonds bleu pour le Bassin du Congo, Denis Sassou N'Guesso fait de la conservation et de la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique centrale une priorité.

Le chef de l’Etat congolais préside la commission climat d’Afrique centrale qui regroupe les pays tels la République démocratique du Congo, le Cameroun, le Gabon, la Guinée équatoriale, la Centrafrique.

La communauté internationale devrait appuyer les efforts des pays d’Afrique centrale en matière de protection du Bassin du Congo à travers un certain nombre de financements.

Par ailleurs, la visite du président Denis Sassou N'Guesso intervient quelques jours après la signature d’un accord entre le Congo et le Fonds monétaire international sur la facilité élargie de crédit. Paris avait conditionné une aide de 135 millions d’euros à Brazzaville, par la conclusion de cet accord.

Marie –Alfred Ngoma et Noël Ndong

Légendes et crédits photo : 

Poignée de main entre Emmanuel Macron et Denis Sassou N'Guesso à l'Elysée, le 3 septembre 2019 /Crédit photo Bedel Bango

Notification: 

Non