Bouenza (Madingou)


Bouenza (Madingou)
Lundi 10 Août 2020 - 15:30

L’ouvrage de franchissement situé à vingt-sept kilomètres de Kayes, dans le département de la Bouenza, a été inauguré, le 8 août, par le Premier ministre, Clément Mouamba, après d’intenses travaux exécutés grâce au Projet d’appui au développement de l’agriculture commerciale (PDAC).

Le pont sur la rivière Louamba est situé à la limite administrative entre les districts de Kayes et de Boko-Songo, sur la route qui mène à la frontière de la République démocratique du Congo. Les travaux lancés en 2013 n’ont pu se réaliser au rythme souhaité à cause des problèmes de financement. Ils ont été au dernier moment confiés au PDAC, un projet cofinancé par le Congo et la Banque mondiale, dans le cadre de l’aménagement de la piste agricole Kayes-Louamba.

L’ouvrage est de type mixte, construit en acier, avec une portée libre de 40 mètres de long et 4,5 ... Lire la suite


Bouenza (Madingou)
Samedi 8 Août 2020 - 13:30

Un programme d’aide alimentaire émanant de la coopération multipartite entre le Congo, la Chine et le système des Nations unies a été lancé le 7 août à Djoumouna dans le district de Goma Tsé-Tsé, département du Pool.

 

La crise sanitaire consécutive à la pandémie à coronavirus entraine des difficultés socioéconomiques. L’un des premiers effets de cette pandémie est la crise alimentaire. A cet effet, le premier vaccin contre la Covid-19 reste sans nul doute la bonne nutrition. Ce programme qui s’exécute grâce aux dons alimentaires de la Chine est mis en œuvre par le Programme alimentaire mondial (PAM) en partenariat avec la République du Congo. Il consiste à assister sur le plan nutritionnel les femmes et enfants vulnérables, atteints ou menacés de malnutrition.

Dans le strict respect des mesures barrières contre le coronavirus, les cinq cents ... Lire la suite


Bouenza (Madingou)
Mercredi 5 Août 2020 - 13:52

Le président de la Banque africaine de développement (BAD) a été lavé des accusations de corruption et de mauvaise gestion. Cette décision lui ouvre la voie pour un second mandat à la tête de l'institution.

 

Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, a été disculpé de toute corruption ou mauvaise gestion par un panel d'experts indépendants. Le panel était dirigé par l'ancienne présidente irlandaise Mary Robinson, avocate et ancien Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'Homme de 1997 à 2002. Elle a considéré que les lanceurs d'alerte n'avaient pas apporté de preuves à leurs accusations.

Accusations sans preuves

Certains qui se présentaient comme des "employés préoccupés de la BAD" accusaient Akinwumi  Adesina d'enrichissement personnel, de favoritisme dans de nombreuses nominations de hauts responsables... ... Lire la suite


Bouenza (Madingou)
Samedi 4 Juillet 2020 - 12:47

Prélude à l’ouverture solennelle des audiences publiques ce lundi, le ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion des peuples autochtones, Aimé ange Wilfrid Bininga, a effectué, le 3 juillet, une descente à la Cour d’appel de Brazzaville où il a donné quelques orientations aux magistrats.

Au parquet, le garde des sceaux s’y est rendu pour constater que la Cour d’appel est prête pour démarrer les audiences publiques dès ce lundi. Le premier président de la Cour suprême, Henri Bouka, qui l’a reçu, a rassuré le ministre de la Justice qu’au plan pratique tout était au point pour que la première session criminelle 2020 se tienne comme prevu. Acet effet, Aimé ange Wilfrid Bininga  a invité les magistrats à accomplir leur mission avec professionnalisme conformément à la loi. « Nous félicitons les magistrats qui, malgré ces moments ... Lire la suite


Bouenza (Madingou)
Samedi 27 Juin 2020 - 15:58

La chambre basse du parlement a entériné, le 26 juin, le projet de loi autorisant la ratification de la convention entre le Congo et la Chine, sur l’élimination de la double imposition, concernant les impôts sur les revenus et la prévention de l’évasion et de la fraude fiscales.

Proposé par la Commission Affaires étrangères et des Congolais de l’étranger, ce projet de loi a été approuvé par soixante-dix-huit députés contre trois qui l’ont rejeté.  

La convention y relative signée le 5 septembre 2018 à Beijing en Chine, par la Chine et le Congo, porte sur l’impôt sur les revenus des personnes physiques et l’impôt sur les sociétés.

Cette loi vise à créer les conditions fiscales novatrices afin d’éviter de taxer au double les sociétés ou personnes installées dans les deux pays. L’objectif est d’éviter à ce que ces entreprises paient trop ... Lire la suite


Bouenza (Madingou)
Lundi 25 Mai 2020 - 15:32

Circuler entre les Etats du continent africain, résider et s'établir librement dans l'un ou l'autre pays font partie des ambitions du protocole au Traité instituant la Communauté économique africaine adopté en 2018. A ce jour, cette liberté de circuler connaît des progrés dans certains pays et régions, et moins que dans d'autres. 

Le dernier rapport de la Commission africaine, la Banque africaine de développement et la Commission économique pour l'Afrique, place, dans l'indice de l'intégration africaine, les Comores, Djibouti et la Somalie à la première place en ce qui concerne la libre circulation des personnes. Ces trois pays, qui ont adhéré au Protocole de Kigali, sur la libre circulation des personnes permettent aux ressortissants de l’ensemble des pays africains d'obtenir un visa à l’arrivée dans ces pays. Deux autres pays, signataires du protocole, la ... Lire la suite


Bouenza (Madingou)
Vendredi 15 Mai 2020 - 10:34

En trois décennies,  le monde a perdu 178 millions d'hectares de forêts. L'Afrique est le seul continent au monde où le recul de la forêt s'est accéléré cette dernière décennie, indique le dernier rapport de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation (FAO). 

 

 

Pendant que l'Amérique latine a divisé par deux le rythme de pertes de ses surfaces arborées, l'Afrique a connu un recul accéléré de sa forêt. Une perte de surface forestière qui s'est accélérée, passant de 3,4 à 3,9 millions d'hectares en moins de chaque année. Ce qui en fait le "leader de la déforestation" au monde et constitue "une très mauvaise nouvelle" pour l'Afrique, a indiqué Anne Branthomme, experte de la FAO.

Parmi les responsables, le rapport cite la croissance démographique et la déforestation locale au profit de l'agriculture de subsistance à petite échelle; un recul ... Lire la suite

Pages