Opinion

  • Éditorial

Corridors

Jeudi 20 Juin 2024 - 20:05

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Si l’idée de l’intégration régionale est évidente et a démontré sa puissance dans d’autres régions du monde, son chemin d’application appelle à davantage d’efforts dans la sous-région d’Afrique centrale. Nonobstant l’intérêt affiché par les dirigeants des six Etats qui la composent (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad), relier les différentes capitales est un pari à gagner.

Considéré à juste titre comme une zone économique très pourvue en termes de ressources naturelles, cet espace reste confronté au défi du désenclavement qui le maintient à un niveau très marginal du commerce intra-africain, du fait de la faiblesse des infrastructures. D’où la nécessité de prendre la mesure des choses pour avancer. L’objectif étant de permettre une meilleure intégration qui promeut une coopération aux multiples atouts parmi lesquels la réduction des coûts des importations et la libre circulation.

Dans cette optique, le Congo a entrepris, depuis quelques années, un grand chantier de la connectivité à travers la construction de corridors le reliant aux voisins avec lesquels il  partage des frontières communes. Il s’agit du Cameroun, du Gabon et sous peu de la Centrafrique dont les travaux en cours du corridor 13 devraient faciliter la liaison grâce à des routes bitumées entre Brazzaville, Bangui et N’Djamena.

Une opportunité que les entreprises et les opérateurs économiques des Etats concernés doivent aussi saisir pour impulser cette dynamique qui permettra de faciliter non seulement le transport des biens et des services, mais aussi tout le secteur de la logistique; autant de valeurs ajoutées. Bien plus encore le développement régional permettra à la région déaborder dans les meilleures conditions économiques possibles la grande étape à venir de la Zone de libre-échange continentale africaine.

Le moment est donc favorable pour prospecter les nouvelles possibilités de stimuler la croissance, réduire la pauvreté et élargir l'inclusion économique des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 20/7/2024 | Brazza vit
▶ 18/7/2024 | Aveu
▶ 17/7/2024 | Pour l’honneur !
▶ 15/7/2024 | Un pas
▶ 13/7/2024 | Double braconnage
▶ 11/7/2024 | Atout indéniable
▶ 10/7/2024 | Donner plus
▶ 8/7/2024 | Survie
▶ 6/7/2024 | Vers 2026