Livre : « Ombre, silence et poème » présenté virtuellement au public

Lundi 23 Novembre 2020 - 17:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Publié en octobre dernier par Les Editions +, le recueil de poèmes « Ombre, silence et poème » a fait l’objet d’une présentation et discussion avec les internautes, le 22 novembre. Le livre évoque différentes couches obscures qui couvrent l’histoire du malheur et des atrocités observées dans la société actuelle, tout en positivant sur le lendemain.

Ecrivain engagé par le biais de sa plume de poète, Fidèle Mabanza reste toujours dans le sillage de la dénonciation et du réconfort à travers son recueil « Ombre, silence et poème ». « Dans la réalité, il me semble que l'écriture a une part importante dans les actions humaines. Il y a d'une part, une sorte de compte rendu sur ce dont je me sens témoin, et de l'autre, l'espoir de pouvoir atteindre, par l'écriture, l'homme afin de le conscientiser. Dans mon désespoir, il y a l'expression de mon dégoût moral et affectif causé par le comportement subversif de l'homme. Écrire, c'est finalement dévoiler ce qui ne semble pas être possible d'entendre », a-t-il signifié.

L’ouvrage entremêle plusieurs sentiments : l’espoir, le désespoir, la cupidité humaine, le retour aux sources, l’amour de la patrie, l’exil, la migration, etc. « Ombre, silence et poème » est un désir de vouloir rendre au monde sa liberté et sa paix. Malheureusement, à en croire l’auteur, cela ne germera jamais des grains du ciel quelle que soit la fertilité de la terre. Ainsi pour Fidèle Mabanza, écouter la poésie pour s’ouvrir et être le monde ; renoncer à ce qui entache son être afin d’atteindre son plein accomplissement ; rendre à l’enfant son espace de jeu et le sourire du premier regard à la descente du lit, sont quelques-unes des habitudes et valeurs morales essentielles à instaurer dans une société constamment secouée par l’égoïsme, les guerres, l’instabilité politique, l’insécurité et la barbarie.

Au cours des échanges, l’auteur a permis au public de découvrir combien sa pensée est en quête continue d’altérité, faisant écho de ce que l’on ne peut voir au-delà de l’ombre. « Je puise mes paroles dans le silence qui étouffe la vérité de l’histoire d’un peuple. En effet, avant de parler, il faut commencer par faire silence. Je voudrais être comme un silence pour accepter le monde et le ressentir en moi, avant de lui donner ce qui réside au plus profond de moi », a-t-il partagé aux internautes.

Né en République démocratique du Congo, Fidèle Mabanza a étudié la philosophie. Il écrit de la poésie depuis de nombreuses années et, parallèlement, est éducateur de jeunes en difficulté. « Témoin de l’histoire » est son premier recueil de poésies publié aux Editions Edilivre en 2014.

Merveille Atipo

Légendes et crédits photo : 

1- Une capture de Fidèle Mabanza lors de la présentation live de son dernier recueil de poèmes/Adiac ; 2- La couverture du livre/DR

Notification: 

Non