Peinture : Kitengue, le peintre de la paix et de la béatitude

Vendredi 27 Novembre 2020 - 13:07

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Inspiré par le quotidien, le peintre congolais met en exergue l'art national à travers chaque thème abordé dans ses toiles.

Le peintre appréhende le monde à travers une vision qui définit le bien-être et l’intérêt commun. La paix et la béatitude sont des caractéristiques au moyen desquelles l’artiste perçoit l’univers. En mettant l’accent sur les couleurs froides dans ses toiles, il suscite le plaisir, le calme, la tranquillité et la paix. Ses toiles donnent du goût aux yeux du public qui ne peut se lasser d’en explorer la qualité. « L’art est un moyen d’expression capable d’établir un dialogue entre le public spectateur et les œuvres. Par-là, ce public peut être amené à découvrir le côté sensible de ma passion car mes œuvres en elles-mêmes sont le reflet de certains sentiments intimes que je ne puis traduire par la parole. De ses créations se dégage une évidence de poésie exceptionnelle que la richesse discrète des couleurs suscite l’admiration », explique-t-il.

L’artiste utilise abondamment des éléments décoratifs que l’on découvre avec clarté, des portraits précis, des figures géométriques, des éléments de la nature où il accorde pour la conception de chaque œuvre, le temps voulu et toute la magie de sa technique artistique.

Kitengue rêve par ailleurs une carrière internationale et plaide pour la valorisation de son métier. Pour lui, les œuvres d’art qui pour certaines peuvent s’inscrire dans le patrimoine culturel national sont menacées par les œuvres industrielles. Un constat révoltant, car selon lui, l’accueil réservé aux œuvres d’art locales ne leur conforte pas. « Nous réalisons que l’art au Congo ne fait pas encore son chemin et n’est pas connu du grand public. Les œuvres d’art artistique peuvent participer à la promotion du pays dans le monde. Les décideurs doivent regarder autrement l’art, le valoriser et y apporter un réel soutien », explique-t-il.

D’après lui, les artistes peintres congolais ne bénéficient pas encore de la considération qui leur est due. Ils ne sont pas mis en valeur, la priorité des décideurs étant encore ailleurs. « Les Congolais consomment par snobisme, croyant que seules les œuvres d’art venant de l’extérieur sont de bonne qualité, tout ce qui se fait sur place est dévalué, ce qui pénalise la production locale », affirme-t-il.

Cissé Dimi

Légendes et crédits photo : 

Photo 1: Le peintre congolais Kitengue Photo2: quelques toiles du peintre

Notification: 

Non