Opinion

  • Éditorial

Denrée rare

Jeudi 23 Novembre 2023 - 18:08

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Ressource doublement vitale pour l'homme et sa survie, l’eau devient de plus en plus une denrée rare dans de nombreux quartiers de Brazzaville où les robinets sont régulièrement à sec. La situation très préoccupante interpelle l'entreprise concernée, dont on observera qu'elle est en situation de monopole, laquelle ne communique guère sur les réelles raisons de ces pénuries.

Cette précarité contraint la population à recourir aux puits et forages. Avec l'inconfort et les risques que l'on connait. Car ces fontaines dont la teneur en chlorure et en potassium reste à prouver constituent en partie une source de maladies hydriques causées par la mauvaise qualité de l’eau consommée.

La production et la distribution de l'eau étant encadrées par une réglementation stricte qui impose des normes définissant la qualité exigible destinée à la consommation, il revient en premier aux pouvoirs publics de veiller à fournir à l’utilisateur un produit sain garanti contre tous les risques immédiats ou à long terme, réels, potentiels ou supposés.

L’eau c’est la vie, nous enseigne le dicton.  Il vaut donc mieux prévenir que guérir.

 

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 2/3/2024 | Poursuivre
▶ 28/2/2024 | Faiblesse administrative
▶ 27/2/2024 | Formation
▶ 26/2/2024 | Culture citoyenne
▶ 24/2/2024 | Brazzaville et Beijing
▶ 23/2/2024 | Gangrène
▶ 22/2/2024 | Fraudeurs
▶ 21/2/2024 | « Alima »
▶ 22/2/2024 | Nos enfants à l'école
▶ 15/2/2024 | Remise à plat