Kinshasa


Kinshasa
Vendredi 17 Novembre 2017 - 17:45

Grand lauréat du premier Prix Makomi la nuit de l’ouverture de la Fête du livre, le 14 novembre à l'Institut français, pour sa nouvelle La Vingt-cinquième lettre , l’écrivain qui est aussi journaliste se réjouit d’avoir remporté la mise les trois fois où il a participé à un concours littéraire. Dans cette interview avec Le Courrier de Kinshasa, il parle de sa passion pour la lecture qui l’a mené vers l’écriture.

Jean-Claude Ntuala faisant son petit speech à la suite de son sacre Le Courrier de Kinshasa  (L.C.K.): Nos lecteurs peuvent-ils vous connaître ?

Jean-Claude Ntuala (J-C.L. ): Je suis Jean-Claude Ntuala, écrivain et journaliste.

L.C.K. : Vous êtes le grand lauréat de la section nouvelle du prix Makomi. Pouvez-vous nous dire un mot sur cette œuvre ?

J-C.N. : La nouvelle nous fait remonter le temps car les faits relatés ne se passent pas maintenant. Elle parle de l’histoire d’un jeune homme vécue il y a ... Lire la suite


Kinshasa
Vendredi 17 Novembre 2017 - 16:00

En prélude à la célébration de l'événement, le 20 novembre,  la chargée de communication de l’Unicef-RDC, Sylvie Nsona, a organisé un café de presse, le 17 novembre à Kinshasa, au cours duquel elle a demandé aux journalistes d'accorder une place de choix aux tout-petits dans leurs productions.

 

La journée mondiale de l’enfance offre l’occasion non seulement de sensibiliser le public aux droits de l’enfant mais aussi de les promouvoir pour son intérêt. Pour ce faire, co-animant le café de presse avec la coordinatrice nationale du Réseau des journalistes amis de l'enfant, Bibiche Mwika, la chargée de communication de l'Unicef-RDC, a déclaré à l'intention des journalistes: « Il ne faut pas attendre des activités commanditées pour parler des enfants. Il ne faut pas attendre l’événementiel. Mais, il faut plutôt parler de l’enfant à tout ... Lire la suite


Kinshasa
Jeudi 16 Novembre 2017 - 20:24

La menace du ministre des Sports, Papy Nyango, a été claire et précise. Il pourrait interdire l’organisation des matchs du championnat national de football dans les installations sportives appartenant à l’État congolais si les violences et autres casses perpétrées par les supporters ne s’arrêtent pas.

Le ministre l’a fait savoir lors d’une récente et importante réunion avec le secrétaire général aux Sports, Barthélemy Okito Oleka, les responsables de la Police nationale congolaise, les responsables de la Fédération congolaise de football association (Fécofa), ceux de la Ligue nationale de football ( instance subdélégataire de la Fécofa et organisatrice de la Division 1), ainsi que les délégués de trois clubs de la capitale, notamment l’AS V.Club, le Daring Club Motema Pembe et le FC Renaissance du Congo qui comptent des milliers des supporters.

Papy ... Lire la suite


Kinshasa
Jeudi 16 Novembre 2017 - 19:21

L'Union européenne (UE), la Suisse, les Etats-Unis et le Canada ont déploré  les appels de certaines autorités nationales à la perturbation des manifestations pacifiques organisées par la société civile et l’opposition. Ce qui ne correspond pas aux principes démocratiques et au respect des libertés d’expression et de réunion.

 

Dans une déclaration commune du 16 novembre 2017 relative aux manifestations du 15 novembre en RDC, la Délégation de l’UE, en accord avec les chefs de Mission des pays membres de l'UE présents à Kinshasa, des États-Unis, de la Suisse et du Canada, a exprimé ses vives préoccupations face à des déclarations récentes, attribuées à un certain nombre de responsables des forces de police congolaises et de Gouverneurs de province « ayant annoncé de manière anticipatoire la perturbation de manifestations pacifiques organisées par la ... Lire la suite


Kinshasa
Jeudi 16 Novembre 2017 - 19:32

La mobilisation contre le chef de l'Etat a été fermement contenue le 15 novembre en République démocratique du Congo, à la grande satisfaction des autorités, de nouveau interpellées par les Nations unies sur le respect de la liberté d'expression.

Aucun incident majeur n'a marqué cette journée de mobilisation contre le calendrier électoral qui fixe les prochaines élections au 23 décembre 2018. Les organisateurs -opposition et mouvements citoyens- exigent le départ du président Joseph Kabila dès la fin de cette année. Un "délinquant" a été blessé par balles à Kinshasa et dix-neuf manifestants ont été arrêtés à Goma (6), Lubumbashi (7) et Matadi (6), a affirmé la Police nationale dans un communiqué. Le communiqué mentionne des incidents isolés (pneus brûlés, bus incendié...) dans plusieurs villes et salue "la maturité" des Congolais "qui n'ont pas ... Lire la suite


Kinshasa
Jeudi 16 Novembre 2017 - 19:11

L'ouvrage sorti il y a quelques semaines aux éditions Feu Torrent s’intéresse à la complexe et ambivalente problématique des valeurs et antivaleurs dans la grande mégapole kinoise aujourd’hui peuplée de plus ou moins quinze millions d’habitants.

À travers les 84 pages de l'essai, Michel Ingele Ngonga scrute une série d’aspects qui caractérisent le Kinois. Dans l’avant-propos, il fait ce réquisitoire à tout le moins cinglant : « Selon ce qu’il m’a été donné d’observer tout au long de ma vie de Kinois, la mentalité collective des Kinois a beaucoup changé durant les dernières décennies. Certaines valeurs jadis considérées comme sacrées et défendues bec et ongles par tous les membres de la communauté sont aujourd’hui dénaturées et même altérées au point de perdre leur valence, leur essence au profit de ce qui peut être regardé comme ... Lire la suite


Kinshasa
Jeudi 16 Novembre 2017 - 18:54

La nouvelle législation prévue pour janvier 2018 renferme encore des zones d'ombre qu'il est impérieux de clarifier avant son entrée en vigueur officielle.

Avec le rapprochement de la date fatidique, les langues se délient peu à peu parmi les opérateurs du secteur privé qui parlent d'un risque d’échec de l’application de la loi sur la sous-traitance sans les mesures d’application appropriées. Dernièrement, c’est la Chambre de commerce des États-Unis d’Amérique qui a plaidé en faveur de la mise en œuvre urgente de ces mesures. En son temps, la Fédération des entreprises du Congo (FEC) est allée plus loin, en exigeant expressément au gouvernement central de mettre en place une commission mixte composée de ses experts et du secteur privé en vue d’harmoniser les vues sur certaines dispositions de la loi sur la sous-traitance dans le secteur privé. Il ... Lire la suite

Pages