Kinshasa


Kinshasa
Mardi 15 Janvier 2019 - 15:00

Tous les yeux des Congolais sont rivés vers la Cour constitutionnelle qui tient actuellement le destin du pays entre ses mains.

Alors que la République démocratique du Congo attend la décision de la Cour constitutionnelle qui statue sur les requêtes introduites par les candidats malheureux à la l'élection présidentielle, selon les résultats provisoires publiés par la centrale électorale, la joie manifestée lors de la publication de ces résultats cède la place à l'amertume et à l'inquiétude chez les uns et les autres.

Pendant que les partisans du gagnant, Félix Tshisekedi, craignent que la victoire leur soit reprise et confisquée, ceux de la coalition Lamuka, qui soutiennent Martin Fayulu,  croisent les doigts pour que la Haute cour reconnaisse "leur victoire" qui  a été " volée". Mais tous, y compris la partie de la population restée neutre, craignent que ... Lire la suite


Kinshasa
Mardi 15 Janvier 2019 - 16:00

Le directeur exécutif de  l'association, Robert Ilunga, estime que la situation post-électorale que traverse actuellement le pays ne devrait pas constituer une occasion pour la population de se laisser manipuler par des discours qui excitent à la haine et à la vengeance.

L'association Les Amis de Nelson Mandela pour les droits de l’homme (ANMDH) a exhorté l'ensemble du peuple congolais au patriotisme, le 14 janvier, à l'occasion d’une conférence de presse animée à son siège à Kinshasa. Elle a appelé les partisans des coalitions politiques Cap sur le changement et Lamuka à bannir toute forme de violence et la haine tribale.

 Robert Ilunga, le directeur exécutif, a souligné à cet effet que la victoire ou la défaite enregistrée par les candidats après les élections ne devrait pas constituer un motif de violence pour que les uns s’attaquent aux autres. Cet ... Lire la suite


Kinshasa
Lundi 14 Janvier 2019 - 17:45

L'ancien directeur de campagne du président élu, Félix Tshisekedi, aura pour mission essentielle  d'identifier la majorité parlementaire, conformément à la Constitution.

Pendant que la Cour constitutionnelle est en train de traiter les contentieux électoraux dont celui opposant Martin Fayulu au président élu, Félix Tshisekedi, des tractations ont bel et bien commencé dans le camp du Cap pour le changement (Cach), dans la perspective de la formation du prochain gouvernement. Aussitôt après la décision de la Haute Cour que Cach estime être en faveur de son leader dont il attend l’entérinement de sa victoire électorale, le plus dur va certainement commencer. Premier acte, nommer, conformément à la Constitution, un informateur qui sera chargé d'identifier la majorité parlementaire. À l’hôtel Béatrice à Kinshasa, où le nouveau président a pris ses ... Lire la suite


Kinshasa
Lundi 14 Janvier 2019 - 18:00

La République démocratique du Congo s'achemine vers une cohabitation sans précédent entre un président issu de l'opposition et le pouvoir sortant qui garde la majorité au parlement.

Alors que le pays est en attente de l’arrêt de la Cour constitutionnelle qui examine présentement le recours introduit par Martin Fayulu, en contestation des résultats publiés par la Commission électorale nationale indépendante donnant Félix Tshisekedi gagnant de la présidentielle du 30 décembre, le Front commun pour le Congo (FCC) se dit d’ores et déjà prêt à entamer des négociations avec le nouveau président élu, en vue de la formation du prochain gouvernement. C’est ce qui ressort du communiqué ayant sanctionné la réunion qu’a présidée, le 13 janvier,  Joseph Kabila, en tant qu’autorité morale de ce regroupement politique. Le président de la République sortant, ... Lire la suite


Kinshasa
Lundi 14 Janvier 2019 - 18:15

L'ONG de défense des droits de l’homme estime qu' une telle initiative est extrêmement dangereuse pour la paix et la sécurité de la République démocratique du Congo (RDC) et de la sous-région de la Sadc.

Dans une analyse publiée le 11 janvier,  l’Institut de recherche en droits humains (IRDH) révèle que les chiffres allégués par le directeur de Human Rights Watch (HRW) et largement relayés par la presse internationale, remettant en cause les résultats de la présidentielle publiés par la Commission électorale nationale indépendante (Céni), n’étaient ni des résultats des dépouillements du scrutin du 30 décembre 2018  ni des tendances attribuables à la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cénco). De ce fait, conclut l’ONG de défense des droits de l’homme, il convient de cesser de les lui imputer.

Alors que la centrale électorale annonce pour ... Lire la suite


Kinshasa
Lundi 14 Janvier 2019 - 19:27

L'organisation sous-régionale invite, par ailleurs, les autorités congolaises à instituer un gouvernement d'union nationale qui fait ses preuves dans plusieurs États de l’Afrique subsaharienne en crise post électorale.

La Communauté de développement d'Afrique australe (Sadc) tient à la sauvegarde de la paix en République démocratique du Congo, après les élections du 30 décembre 2018. Aussi a-t-elle proposé sa recette pour remédier à la crise post électorale qui se dessine à la suite de la victoire controversée de Félix Tshisekedi à la présidentielle. Dans un communiqué publié dimanche portant le sceau du président en exercice, Edgar Lungu,  cette organisation-sous régionale invite les autorités congolaises à instituer un gouvernement d'union nationale. Ce type de gouvernement ayant fait ses preuves dans plusieurs États de l’Afrique subsaharienne, la ... Lire la suite


Kinshasa
Samedi 12 Janvier 2019 - 17:00

La Haute Cour dispose de huit jours ouvrables pour étudier la requête et formuler un arrêt censé clarifier le jeu politique.

Le candidat malheureux à la présidentielle, Martin Fayulu, s’est rendu le 12 janvier à la Cour constitutionnelle. Objectif : se rassurer que le recours introduit par ses avocats, la veille, avait été bien réceptionné par l’organe attitré et qu’un récépissé en bonne et due forme avait été délivré. Le candidat de Lamuka à la présidentielle s’est fait accompagner par une délégation restreinte des cadres de cette coalition et de la Dynamique de l’opposition au nom de laquelle la requête avait été introduite. « La requête demande l'annulation des résultats proclamant Félix Tshisekedi président de la République. Elle a été introduite hier (vendredi) et aujourd'hui, nous sommes venus récupérer les récépissés de cette ... Lire la suite

Pages