Politique


Politique
Mardi 4 Septembre 2018 - 19:15

Dans le cadre du programme indicatif régional du onzième Fonds européen de développement, le ministre délégué chargé de la décentralisation a fait l'état des lieux des frontières du pays, le 4 septembre à Brazzaville, à la mission de formulation du programme-frontières de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale ( CEEAC).

 Dans son exposé, Charles Nganfouomo a informé la délégation de la CEEAC du travail déjà réalisé par le Congo dans le domaine des frontières, les difficultés rencontrées ainsi que l’état des besoins actuels. Il a indiqué  que la mission va appuyer le Congo dans la mise en œuvre de son programme-frontière qui prendra en compte toute la délimitation et la démarcation des frontières avec les Etats voisins, notamment l’Angola, le Gabon et la République démocratique du Congo.

Le ministre délégué a, en outre, ... Lire la suite


Politique
Mardi 4 Septembre 2018 - 17:48

Ecarté de la course à la présidentielle par la Haute Cour, le leader du Mouvement de libération du Congo (MLC) a déclaré, le 4 septembre sur France 24, être victime d’une « décision politique ».

La Cour constitutionnelle siégeant en matière de contentieux des candidatures à l'élection présidentielle a jugé irrecevable, le 3 septembre, la candidature de Jean-Pierre Bemba. La subornation de témoins pour laquelle l’ancien vice-président de la RDC avait été condamné par la Cour pénale internationale (CPI) a été considérée comme une circonstance aggravante dans l'infraction de corruption. Si la Haute Cour estime avoir dit le bon droit en justifiant l’inégibilité du candidat Bemba, cela n’est pas le cas pour les partisans du leader du MLC qui dénoncent son instrumentalisation.  

Réagissant lui-même  à son invalidation, Jean-Pierre Bemba qui ... Lire la suite


Politique
Mardi 4 Septembre 2018 - 18:45

Un échantillon de jeunes Congolais représentant les vingt-six provinces du pays s’est retrouvé, le 1er septembre au stade Vélodrome de Kintambo, autour du ministre de l’Aménagement du territoire et rénovation de la ville, Félix Kabange, porteur d’un discours de paix.  

De nombreux jeunes sont venus des quatre coins de Kinshasa, écouter le discours de paix du  ministre de l’Aménagement du territoire et rénovation de la ville, face aux velléités de déstabilisation qu’encourt le pays en cette période pré-électorale. Félix Kabange Numbi a eu des mots justes pour les exhorter à barrer la route aux fauteurs en eau trouble, à rester vigilants et à préserver la paix chèrement acquise dans le pays, en général, et à Kinshasa, en particulier. « Nous voulons la paix. Nous aimons la paix et nous allons nous battre pour la paix à Kinshasa », une rengaine ... Lire la suite


Politique
Mardi 4 Septembre 2018 - 15:15

Réunis à Bruxelles, les deux opposants qui ne peuvent pas concourir au scrutin du 23 décembre ont insisté sur la nécessité de mutualiser leurs efforts dans la perspective de dégager un candidat unique de leur famille politique.

Adolphe Muzito et Moïse Katumbi, respectivement président de la plate-forme "Nouvel élan" et "Ensemble pour le changement", tous les deux recalés à la prochaine présidentielle, se sont rencontrés le 3 septembre dans la capitale belge. L’occasion était belle pour les deux personnalités de passer en revue la situation sociopolitique du pays avec, en toile de fond, l’enjeu électoral qui, par ces temps qui courent, focalise l’intérêt général. Ecartés de la course au fauteuil présidentiel, ils ont reconnu la nécessité de mutualiser leurs efforts aux fins de baliser la voie à une victoire de l'opposition. Pour y arriver, l’unité de ... Lire la suite


Politique
Mardi 4 Septembre 2018 - 14:15

Les arrêts de la Cour constitutionnelle, rendus le 3 septembre tard dans la soirée, ont été défavorables pour les deux candidats dont les recours ont été rejetés respectivement pour condamnation à la Cour pénale internationale (CPI) et conflit d’intérêt avec le Parti lumumbiste unifié (Palu).  

Il n’y a pas eu de surprise à la première Chambre de la Cour constitutionnelle qui statuait le 3 septembre dans la soirée, sur les contentieux des six candidats provisoirement recalés par la Commission électorale nationale indépendante (Céni). La Haute Cour, comme il fallait s’y attendre, a abondé dans le même sens que le ministère public qui, dans un réquisitoire sévère d’il y a quelques jours, avait jugé non fondées les requêtes de Jean-Pierre Bemba et d’Adolphe Muzito. Ces deux candidats à la présidentielle dont les recours avaient été examinés ... Lire la suite


Politique
Lundi 3 Septembre 2018 - 19:15

L'opération a été lancée, le 3 septembre à Kinshasa, par le vice-président de la Centrale électorale, Norbert Basengezi, franchissant ainsi une nouvelle étape dans le processus électoral.

Un peu partout où ont été établis les bureaux d’enrôlement aujourd’hui mués en bureaux de vote, les listes  des électeurs sont affichées et tout électeur a la latitude de les consulter afin de savoir s’il pourra ou non exercer son droit civique de vote le 23 décembre prochain.  C’est à juste titre que la Commission électorale nationale indépendante (Céni) invite, par le biais de son vice-président, les uns et les autres à s’imprégner de ces listes afin de dénoncer tous les électeurs enrôlés et ne remplissant pas les conditions requises par la loi électorale. « Si vous connaissez quelqu’un qui ne remplit pas les conditions, qui n’est pas de ... Lire la suite


Politique
Lundi 3 Septembre 2018 - 16:45

Plusieurs militants du mouvement citoyen ont été arrêtés, le 3 septembre, aussi bien à Kinshasa qu'à l'intérieur du pays, alors qu'ils entendaient organiser des marches pour dénoncer l'outil informatique devant être utilisé pendant les prochaines élections de décembre. 

Les militants de la Lucha interpellés par la ¨Police à Kinshasa

Matinée mouvementée à Kinshasa, le 3 septembre, précisément au centre-ville qui a été pris d’assaut, aux premières heures, par des jeunes militants du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha). Ces derniers, munis des banderoles et autres affiches portant des mentions hostiles au pouvoir et surtout à la machine à voter, à grand renfort des slogans antipatriotiques et démobilisateurs, ont investi le rond-point Kin Mazière d’où devrait partir leur marche. Ils ont, pour ainsi dire, tenu promesse après avoir ameuté l’opinion des semaines entières sur l’organisation de cette ... Lire la suite


Politique
Lundi 3 Septembre 2018 - 16:00

Le fondateur et directeur de la compagnie générale de communication (CGC), basée à Paris, analyse les enjeux politiques de l'heure en République démocratique du Congo (RDC), notamment les futures élections, sur le plan de la communication. Entretien.

Le courrier de Kinshasa (L.C.K.) : Vous êtes un spécialiste de la communication d’influence en Europe et en Afrique. Que peut-on comprendre par ce concept et comment intervenez-vous auprès des politiques et gouvernement africains ?

Benjamin Mampuya (B.M.) : la Compagnie générale de communication (CGC) est une agence de communication d’influence qui s’adresse aux acteurs économiques et politiques actifs sur l’axe Europe/Afrique. Nous accompagnons des institutions, organisations et personnalités africaines, dans leurs réflexions stratégiques mais également dans la production de contenu et le déploiement ... Lire la suite


Politique
Lundi 3 Septembre 2018 - 15:00

L'appel a été lancé par le secrétariat exécutif du Rassemblement pour la démocratie et le développement (RDD),  réuni  le 31 août au siège de l'organisation à Brazzaville, pour analyser et donner sa position quant aux problèmes qui minent actuellement tous les secteurs de la vie nationale.  

Au cours de leur réunion placée sous la direction du vice-président du parti, Jean-Jacques Serge Yhomby-OPango, les membres du secrétariat exécutif ont abordé plusieurs points, parmi lesquels l'absence d'une politique efficace d’audits et de contrôles des structures d’Etat; la corruption qui gangrène le tissu économique et social du pays; la crise politico-militaire  qui a prévalu dans le département du Pool;  la mise en œuvre du nouveau Programme national de développement (PND); les négociations avec le Fonds monétaire international (FMI); la ... Lire la suite


Politique
Samedi 1 Septembre 2018 - 13:45

La famille politique de Joseph Kabila ne cautionne pas certaines accusations d'« injonctions » à la Centrale électorale pour rejeter les dossiers de certains candidats de l’opposition à la présidentielle.

La mise à l’écart par la Commission électorale nationale indépendante (Céni) de certains candidats de l’opposition à la présidentielle du 23 décembre avait, comme il fallait s’y attendre, entraîné une levée de boucliers dans le camp de leurs partisans, qui ont crié à l’imposture. L’irrecevabilité des candidatures de certains poids lourds de cette famille politique a été très mal digérée par une partie de l'opinion ayant vu la main noire de la majorité présidentielle. Cette dernière a été traitée de tous les noms au point d’être considérée comme étant à la base du rejet de six candidats à la présidence, dont les noms n’ont pas ... Lire la suite

Pages