Politique


Politique
Lundi 8 Janvier 2018 - 14:30

Un décret du président de la République, Denis Sassou N'Guesso, daté du 3 janvier 2018, prononce la dissolution de la maison militaire dont dépendaient jusque-là certaines structures rattachées au cabinet du chef de l’Etat. Il décide aussi du redéploiement des personnels, matériels, de la documentation, des équipements et des infrastructures qui relevaient naguère de ces structures.

Suivant le même décret, la direction générale de la sécurité présidentielle, la garde républicaine, la grande chancellerie des ordres nationaux (structures dites opérationnelles) sont désormais placées sous l’autorité directe du président de la République.

Sont réintégrés à leurs hauts commandements d’origine, poursuit le décret, les personnels de la force publique qui composaient le cabinet du chef de la maison militaire du président de la République, la direction de ... Lire la suite


Politique
Lundi 8 Janvier 2018 - 10:45

La Côte d'Ivoire, la Guinée Equatoriale, le Koweït, les Pays-Bas, le Pérou et la Pologne sont devenus des membres non permanents du Conseil de sécurité des Nations unies afin de "faire la différence", selon son président en exercice Kairat Umarov, ambassadeur du Kazakhstan.

Kairat Umarov a rappelé combien "la paix et la sécurité sont difficiles à obtenir". Expliquant :  "Vous allez avoir une réelle chance de faire la différence" lors des recherches de consensus, a-t-il ajouté. Les ambassadeurs des six nouveaux pays au Conseil de sécurité ont ensuite installé leur drapeau parmi ceux des neuf autres membres de l'instance suprême des Nations unies à l'entrée de leur salle de réunion. 
Le Conseil de sécurité compte 15 membres, dont 5 permanents ayant un droit de veto lors de l'adoption de ses résolutions (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni). Les six ... Lire la suite


Politique
Lundi 8 Janvier 2018 - 12:00

L'aide américaine est consacrée aux programmes de formation des Forces armées centrafricaines(Faca).

 

Malgré l'embargo appliqué à la Centrafrique, le Conseil de sécurité des Nations unies vient de donner son feu vert  aux Etats-Unis pour équiper  l'armée de ce pays à hauteur de 12, 7 millions de dollars. Le chargé d'affaires de l'ambassade des Etats-Unis à Bangui, David Browstein, a expliqué les raisons de cet investissement. "Nous croyons en l’aptitude de la RCA et croyons que les Faca ont un rôle central à jouer pour l’avenir.", a-t-il dit.
Ces fonds débloqués par les Etats-Unis permettront  d'équiper l'arméee centrafricaine des véhicules, du matériel de communucation et des premiers soins. Des cours de langue anglaise seront suivis à Bangui avant la poursuite de formations spécifiques aux Etats-Unis.
Un communiqué de l'ambassade des Etats-Unis ... Lire la suite


Politique
Samedi 6 Janvier 2018 - 16:15

L’Union pour un mouvement populaire (UMP) que dirige l’ancien ministre Digne Elvis Tsalissan Okombi a changé de dénomination. Elle devient désormais le Parti du peuple (PP).

C’est l’une des délibérations de la 10e session ordinaire du bureau politique de l’UMP, qui s’est tenue du 5 au 6 janvier à Brazzaville. Cette réunion a permis aux membres de ce parti de faire le point du fonctionnement de leur organisation et de fixer des perspectives pour l’année 2018.

Par ailleurs, les membres du bureau politique se sont réjouis des bons résultats obtenus par leurs candidats aux élections législatives et municipales de 2016. Selon eux, leur organisation a gagné en visibilité et en crédibilité.

En outre, les participants à cette réunion ont adopté à l’unanimité le rapport moral du bureau exécutif national qui a introduit des réformes aussi bien structurelles ... Lire la suite


Politique
Samedi 6 Janvier 2018 - 16:14

Le dernier Conseil des ministres a tenu à rappeler, le 5 janvier à Kinshasa, le caractère laïc de l’État congolais, conformément à la Constitution.

À la suite de son porte-parole, Lambert Mende, qui, lors de sa dernière sortie médiatique, s’en était pris vertement à l'archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo, le gouvernement est resté dans cette dynamique comme en témoigne le compte-rendu de sa septième réunion ordinaire tenue le 5 janvier, sous la présidence du Premier ministre, Bruno Tshibala. Le cardinal Laurent Monsengwo n’a pas été ménagé par le Conseil des ministres qui n’a pas digéré ses récents propos tenus au lendemain de la marche réprimée des catholiques du 31 décembre 2017. Le prélat catholique avait, en effet, qualifié de « barbarie » la violente dispersion des manifestants et demandé à ce que les « médiocres » ... Lire la suite


Politique
Samedi 6 Janvier 2018 - 15:15

Alors qu’ils ont investi le quotidien des citoyens du monde, les réseaux sociaux développent chaque jour une dimension dangereuse de leur existence qui s’appelle la désinformation.

De Paris à Washington, de Brazzaville à Rome, Kinshasa et Moscou, que d’élucubrations, que d’esprits monnayant toute analyse objective des faits contre la menterie grosse. « Le mensonge a trouvé un empire où il se réfugie, en l’occurrence les réseaux sociaux dont l’utilisation perverse constitue un réel danger en matière de communication », a averti le président Denis Sassou N’Guesso, dans son message lors de l’échange de vœux avec les forces vives congolaises.

Sur ce même point de la dérive des réseaux sociaux, le président français, Emmanuel Macron, se propose de légiférer cette année sur les « fake news », terme anglais de fausses nouvelles. Preuve que le ... Lire la suite


Politique
Samedi 6 Janvier 2018 - 15:30

La justice, un des maillons essentiels de la vie démocratique et de l’équilibre de la société, est sur la sellette pour le niveau décrié de ses prestations. Dans son discours sur l’état de la nation, le 30 décembre, le président de la République avait annoncé la tenue sans délai du Conseil supérieur de la magistrature, destiné à remettre de l’ordre au sein de ce grand corps de l’Etat. Une option qu’appuie sans réserve la société civile congolaise comme elle l’a exprimé lors de l’échange de vœux avec le président Denis Sassou N’Guesso et son épouse, le 6 janvier, au Palais du peuple.

 « Les forces vives de la nation qui vivent au quotidien les effets pervers d’une justice qui a perdu ses lettres de noblesse attendent avec impatience les délibérations de cette session », a notamment déclaré Germain Cephas Ewangui, en son nom. Pour sa ... Lire la suite


Politique
Samedi 6 Janvier 2018 - 15:15

Délivrant le message des forces vives de la nation au cours de l’échange de vœux avec le chef de l’Etat, le coordonnateur national de la fédération congolaise des droits de l’homme, Germain Céphas Ewangui, a invité les acteurs politiques à privilégier l’intérêt général de la nation.

L’orateur a noté, au passage, que les acteurs politiques devraient tout mettre en œuvre pour conjurer toutes formes de risques de fracture sociale dans l’intérêt de préserver la paix, l’unité et la cohésion nationale. « Les forces vives de la nation, conscientes de la conjoncture économique difficile, saluent les efforts du gouvernement en direction des agents de l’Etat, dans le traitement des salaires et le relèvement du point indiciaire de 275 à 300. Elles exhortent de ce fait le chef de l’Etat à faire autant pour la prise en charge des agents de l’Etat admis ... Lire la suite


Politique
Samedi 6 Janvier 2018 - 15:08

Un regain de tensions a été enregistré ces derniers jours dans le Kasai, région du centre de la République démocratique du Congo qui a connu des violences massives en 2016-2017, selon plusieurs sources.

Jeudi dernier, un policier a tué d'un coup de feu un homme à vélo qu'il aurait pris pour un milicien à Kananga, l'une des grandes villes du Kasaï, a indiqué le bourgmestre de la ville, Édouard Ntumba Buabua. Pourchassés par ses collègues qui ont également tiré, le policier se trouverait devant la justice militaire, selon le bourgmestre.

À Kananga toujours, un militaire se serait tué mercredi après avoir tiré sur une fille de douze ans, indique une source hospitalière. Mardi, trois miliciens présumés ont été tués dans des combats avec des militaires près de l'aéroport de Kananga qui a été fermé, ont rapporté des sources militaires et locales. Sept jeunes ... Lire la suite


Politique
Samedi 6 Janvier 2018 - 15:04

La porte-parole du Haut commissariat des Nations unies aux droits de l’homme a encouragé les autorités congolaises à dialoguer de manière constructive avec l’opposition.

« Dialogue ». Le mot a été lâché le  5 janvier, au siège du Conseil des droits de l'homme des Nations unies à Genève, où Elizabeth Liz Throssell tenait un point de presse au sujet des évènements survenus en RDC le 31 décembre 2017. La porte-parole du Haut commissariat de l’ONU aux droits de l’homme n’est pas allée par quatre chemins pour soutenir l’option d’un nouveau dialogue en RDC en proie à un cycle de violence sans précédent qui risque de mettre en mal tous les acquis jusque-là engrangés dans un processus électoral des plus laborieux. Elle s’est dite « alarmée » par la répression des manifestations des chrétiens catholiques, le 31 décembre, pour exiger ... Lire la suite

Pages