Politique


Politique
Samedi 16 Juin 2018 - 15:00

Dans une déclaration rendue publique le 16 juin, à Brazzaville, la plate-forme politique que dirige le ministre Antoine Thomas Nicéphore Saint-Eudes ne reconnaît pas Pascal Tsaty Mabiala et entend poursuivre son combat politique de façon identitaire.

La désolidarisation de la Convention des partis de l'opposition républicaine (Copar) est motivée par le fait que le chef de l’opposition, Pascal Tsaty Mabiala, estime que les formations politiques membres de cette plate-forme émargent à la majorité présidentielle. Ce qui serait,  selon le chef de l'opposition, contraire à l’esprit et la lettre de la loi 28-2017 du 7 juillet 2017 portant statut du chef de l’opposition, en son article 5.

 L'interprétation de cette loi par une frange de partis de l’opposition  est rejetée par la Copar. « L’interprétation de l’article 5 de ladite loi a sorti toutes sortes de ... Lire la suite


Politique
Samedi 16 Juin 2018 - 14:15

L’initiateur de la proposition de loi, le sénateur Modeste Mutinga, s’est certainement inspiré de ce qui se passe sous d’autres cieux pour reconnaître et récompenser, après leur mandature, ceux qui ont eu à diriger la magistrature suprême.  

La proposition de loi est du sénateur Modeste Mutinga, du temps où il était membre de la coalition au pouvoir. Déposée au bureau du Sénat depuis le 22 avril 2015, ce texte de loi est en instance d’examen dans les deux chambres législatives appelées à se prononcer sur son contenu. Alors que la session ordinaire de mars s'est officiellement clôturée le 15 juin, ce projet de loi n’a pas été examiné de fond en comble, nécessitant la convocation d’une session spéciale aux fins de son adoption. C’est finalement ce qui a été décidé dans les deux chambres du parlement et ce, sur la demande du président de la ... Lire la suite


Politique
Samedi 16 Juin 2018 - 13:00

Lors des vérifications d’usage d’entrée au Royaume de Belgique, au soir du 14 juin, les services aéroportuaires belges ont constaté que, bien que disposant d’un visa en cours de validité, le passeport semi-biométrique de l'ex-gouverneur du Katanga avait été annulé et retiré du système.

L’affaire a fait grand bruit à Kinshasa. Les spéculations sont allées dans tous les sens pour interpréter l'interpellation dont a été l'objet Moïse Katumbi, dans la nuit du 13 au 14 juin, de la part des services aéroportuaires belges pour cause d’un passeport non valide. La presse à sensation s’est vite appropriée l’affaire, en martelant sur l’interception de l'ex- gouverneur à l'aéroport de Zaventem, d’où il devrait transiter pour se rendre en Russie afin d’assister à l'ouverture de la Coupe du monde de football. Alors qu’il revenait d’Israël, le ... Lire la suite


Politique
Vendredi 15 Juin 2018 - 19:00

L’inauguration, le 15 juin, de la route de la Corniche reliant le rond-point de la Case de Gaulle au carrefour Fulbert-Youlou à Bacongo, dans le deuxième arrondissement de Brazzaville, a été l’occasion de rappeler le niveau exemplaire des relations de coopération qui unissent la France et le Congo

En présence du président de la République, Denis Sassou N’Guesso, des corps constitués nationaux et internationaux, ainsi que de nombreux Brazzavillois venus assister à l’événement, le maire de Brazzaville, Christian Roger Okemba, l’ambassadeur de France au Congo, Bertrand Cochery, et le ministre de l’Aménagement, de l’équipement du territoire et des grands travaux, Jean Jacques Bouya, ont, à l’occasion de leur prise de parole, salué la réalisation de l’ouvrage grâce à la coopération « agissante » qui lie Paris et Brazzaville.

Réalisée sur une ... Lire la suite


Politique
Jeudi 14 Juin 2018 - 21:15

Le Conseil des ministres s'est réuni ce jeudi 14 juin 2018 au Palais du peuple, sous la très haute autorité de son Excellence, M. Denis Sassou N'Guesso, président de la République, chef de l'Etat.

Dix affaires étaient inscrites à l'ordre du jour, à savoir :

             -    Deux projets de loi au titre du ministère des Hydrocarbures ;

-    Un projet de décret au titre du ministère de l'Economie, de l'industrie et du portefeuille public ;

 -   Cinq projets de décret au titre du ministère de l'Economie forestière ;             

 -   Deux projets de décret au titre du ministère du Plan, de la statistique et de l'intégration régionale.

Avant d'entrer dans le contenu des affaires soumises à l'examen attentif   du Conseil des ministres, il convient de replacer les textes en discussion dans le cadre plus global de renforcement des capacités ... Lire la suite


Politique
Jeudi 14 Juin 2018 - 19:29

Au nombre des affaires inscrites à l’ordre du jour du Conseil des ministres tenu ce 14 juin, au Palais du peuple, sous l’autorité du président de la République, figurait le projet de loi modifiant et complétant certaines dispositions de la loi créant la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC).

Le nouveau texte adopté par les membres du gouvernement approuve, entre autres mesures, la poursuite de l’audit comptable et financier de cette société et de ses filiales. Le gouvernement va pour ce faire requérir l’expertise d’un cabinet de réputation internationale chargé d’auditer les comptes certifiés de la SNPC et promet de publier les résultats des études sur son portail officiel dans les meilleurs délais.

D’autres affaires soumises à l’attention du Conseil concernaient les ministères de l’Economie, industrie et portefeuille public, de ... Lire la suite


Politique
Jeudi 14 Juin 2018 - 21:15

L’annonce a été faite par le nouveau secrétaire général de l'organisation, Onyango Kakoba, reçu simultanément, le 14 juin à Brazzaville, par le président de l’Assemblée nationale, Isidore Mvouba, et le premier vice-président du Sénat, Michel Mahinga.

Prévue du 30 au 31 juillet à Brazzaville, la rencontre connaîtra la participation des présidents des parlements membres de la Conférence internationale  sur la Région des Grands Lacs (CIRGL), laquelle sera suivie en décembre par l’Assemblée plénière.

 Onyango Kakoba et ses interlocuteurs ont également échangé sur les programmes et activités que la CIRGL aura à mener au cours de cette année ainsi que les défis auxquels l’organisation fait face.

Il a, en outre, émis le souhait de voir les différents parlements être représentés au moins au tiers par délégation, selon les documents fondamentaux. ... Lire la suite


Politique
Jeudi 14 Juin 2018 - 18:25

Ayant grandi dans le quartier des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes, l'homme d'affaires a bâti sa fortune grâce à l’extraction de diamants. Selon l’interview accordée au journal "Le Parisien" en France, il se présentera à l'élection présidentielle en République démocratique du Congo, prévue pour décembre.

Par son parcours hors du commun dressé par le quotidien français, on apprend que l’homme multidirectionnel de 35 ans vit aujourd’hui au-delà de ses rêves d’enfant. Au lycée, lorsqu’il dormait encore dans la cité des Tarterêts de Corbeil-Essonnes, Francis Mvemba gardait sous son matelas une photo d’une Audi TT. « J’ai économisé et j’ai pu me l’acheter dès que j’ai eu mes 23 ans », sourit celui qui a désormais dans son propre garage une Lamborghini, une Ferrari, une Bentley, mais ne jure que par ses tractopelles et les excavatrices qui lui ... Lire la suite


Politique
Jeudi 14 Juin 2018 - 13:41

L’information  a été donnée par le chef du regroupement politique, Pascal Tsaty Mabiala, au cours d’une réunion avec les présidents des partis politiques de cette obédience, le 13 juin à Brazzaville.

La sortie officielle de l’opposition politique congolaise est prévue pour le 23 juin, a indiqué  Pascal Tsaty Mabiala. A  cette occasion, a-t-il ajouté, les participants examineront et adopteront le mémorandum de cette famille politique. L’examen et l’adoption de ce mémorandum, du règlement intérieur et la feuille de route ont constitué, en effet, le menu de la réunion tenue hier.  

Pascal Tsaty Mabiala a signifié que dans la feuille de route de l’opposition, il y est inscrit des sujets sur la gouvernance économique et électorale. En ce qui concerne les questions économiques, l’opposition entend inciter le gouvernement à prendre des mesures ... Lire la suite


Politique
Jeudi 14 Juin 2018 - 16:45

L'intervention du président français est sollicitée pour la libération des détenus d'opinion en République démocratique du Congo (RDC), dont certains sont pourtant amnistiés depuis plusieurs années déjà et d’autres  bénéficient d’un jugement des instances internationales en leur faveur.

La lettre ouverte adressée, le 7 juin, au président de la République Françaises, est intitulée « Parlez pour les prisonniers politiques de la RD Congo, car parler pour eux, c’est aussi parler pour nous, aujourd’hui ou demain ». Les familles signataires ont ainsi rappelé à Emmanuel Macron l'engagement qu'il avait pris, dans son dernier discours du 19 septembre 2017  à l’Assemblée générale de l’ONU, sur la nécessité de « protéger la liberté de ceux qui pensent, réfléchissent » ayant un rôle important, surtout dans des sociétés où les droits ... Lire la suite

Pages