Politique


Politique
Mercredi 22 Août 2018 - 19:15

Le pavé lancé par le président du sénat, Léon Kengo wa Dondo, en début de semaine, invitant l'ancien gouverneur du Katanga à solliciter du chef de l’Etat une largesse pour espérer rentrer au pays, a suscité l’indignation du concerné qui estime n’avoir rien fait pour bénéficier d’une telle mesure.

Moïse Katumbi n’a pas pu déposer sa candidature à la présidentielle à cause de ses ennuis judiciaires, empêché d’accéder sur le territoire congolais par le poste frontalier de Kasumbalesa. Il a vite réagi par le biais d’une conférence de presse tenue le 21 août, en son cabinet de travail à Bruxelles, à la suggestion de Léon Kengo wa Dondo. Il a réfuté cette proposition du président du Sénat émise au cours de sa dernière intervention médiatique, estimant n’avoir aucun compte à rendre au pouvoir de Kinshasa. « Moïse Katumbi n’a pas besoin ... Lire la suite


Politique
Mercredi 22 Août 2018 - 18:45

Tout en affirmant qu’ils sont satisfaits jusqu'ici du déroulement du processus qui respecte la Constitution et le calendrier électoral, les membres de la structure religieuse émettent cependant quelques préoccupations en rapport avec la décrispation de l’espace politique, la question du fichier électoral et la machine à voter.  

Du 19 au 21 août, les confessions religieuses réunies autour du Conseil œcuménique des églises ont entamé une série de consultations qui les ont amenées à rencontrer les parties prenantes au processus électoral en République démocratique du Congo (RDC). Dans cette mission, le pape François avait dépêché une délégation de trois personnes à Kinshasa pour participer à ces échanges afin de permettre au Conseil d’avoir une réelle perception sur l’ensemble du processus électoral dans le pays pour un meilleur décryptage. Les ... Lire la suite


Politique
Mercredi 22 Août 2018 - 18:30

Le nombre de réactions positives enregistrées à la suite du respect par le président de la République, Joseph Kabila, de la limite de deux mandats constitutionnels, ne se comptent plus. Professeur aux facultés de droit, avocat près la Cour d’appel de Lubumbashi, Me Gabriel Banza Malale Makuta y va de son commentaire et analyse.

Natif de Kabongo (province du Haut Lomami), le juriste a indiqué que le  chef de l’Etat congolais est bien le serviteur de sa nation. Pour lui, l’acte qu’il a posé procède effectivement de sa « passion pour le Congo », un crédo qu’il a toujours professé envers et contre tout. « C’est un sens de responsabilité sans mesure, un sens de citoyenneté qui constitue aujourd’hui une ligne de conduite qu’il vient de tracer pour que le politique congolais comprenne désormais qu’il faut à la fois parler ou dire et respecter ses ... Lire la suite


Politique
Mercredi 22 Août 2018 - 17:00

Frédéric Bintsamou était bien à Vindza, le 21 août, où il s'est entretenu avec les membres de la Commission ad hoc mixte et paritaire (Camp) chargés de mettre en application l’accord de cessez-le-feu et de cessation des hostilités dans le Pool, signé le 23 décembre 2017. Que réserve la suite ?  

Le processus de rétablissement et de consolidation de la paix dans le département du Pool est tributaire, en effet, du respect par le gouvernement et les représentants du pasteur de Ntoumi de l’accord du 23 décembre 2017.

Cependant, plus d’un observateur exprime une certaine peur en ce qui concerne le retour progressif à la paix définitive dans cette partie du pays, en décryptant à fond les doléances présentées le 21 août par l’ancien chef rebelle aux membres de la Camp.

Dans son mot de circonstance à cette occasion, il est revenu, avec insistance, sur la ... Lire la suite


Politique
Mardi 21 Août 2018 - 22:30

Face à la délégation du Comité ad hoc mixte et paritaire (Camp) issu de l’accord du 23 décembre 2017, conduite par son président, Séraphin Ondélé, l’ex-chef rebelle a demandé, le 21 août, au gouvernement de tout mettre en œuvre pour assurer sa sortie des forêts du Pool.

Dans son adresse à la délégation, Frédéric Bintsamou est revenu sur les termes de l’accord de cessez-le-feu et de cessation des hostilités dans le département du Pool. Ainsi, parlant de l’opération de ramassage des armes, il a estimé que le gouvernement a mis la charrue avant les bœufs, en la lançant sans tenir compte des préalables qu’il avait posés. Pour lui, cette opération ne constituait pas une priorité par rapport à sa sortie des forêts, indiquant qu’elle devait intervenir bien après. Le simple ramassage des armes, a-t-il dit, n’est pas une assurance pour ramener la ... Lire la suite


Politique
Mardi 21 Août 2018 - 20:00

Le ministre de l'Aménagement du territoire a tenu à célébrer avec ses compatriotes du terroir la décision du chef de l’Etat, Joseph Kabila, qui a renoncé à briguer un mandat supplémentaire.  

Contrairement aux autres partis et regroupements politiques qui paraissent ne pas prendre la mesure de l’enjeu électoral en versant dans un laxisme coupable alors que l’échéance du 23 décembre approche à grand pas, le Front commun pour le Congo (FCC) est déjà à pied d’œuvre dans la sensibilisation de ses membres en prévision des joutes électorales. C’est dans ce cadre que s’inscrit le déplacement à Lubumbashi, le 20 août, du ministre de l'Aménagement du territoire, Félix Kabange Numbi. Ce dernier, auréolé de sa casquette de membre du Comité stratégique du FCC, a saisi cette opportunité pour éclairer la lanterne de la population katangaise en rapport ... Lire la suite


Politique
Mardi 21 Août 2018 - 19:54

Le président de la République centrafricaine (RCA), Faustin Archange Touadera, a séjourné du 20 au 21 août à Oyo, dans le département de la Cuvette, où il s’est entretenu en tête-à-tête avec son homologue congolais, Denis Sassou N’Guesso. Les deux chefs d’Etat ont convenu de renforcer leurs relations d’amitié, de fraternité et de coopération.

Denis Sassou N'Guesso et Faustin Archange Touadera ont eu un large échange de vues sur les questions bilatérales, régionales et internationales, et se sont réjouis de l’excellence de leurs relations de coopération.

Selon le communiqué de presse publié à l’issue de cette visite, le chef de l’Etat congolais a salué les efforts déployés par son homologue centrafricain dans le cadre de la sécurisation, de la stabilisation et de la réconciliation nationale. Il l’a encouragé à poursuivre ces efforts en faveur ... Lire la suite


Politique
Mardi 21 Août 2018 - 19:00

Le président du Sénat, longtemps connu pour sa discrétion, est finalement sorti de son mutisme pour commenter, le 20 août, l’actualité politique de son pays au cours d’une interview sur Radio France internationale (RFI).

Le président du Sénat en RDC: «Je suis pour que Katumbi rentre et se présente»Le président du Sénat a donné, via l'entretien accordé à RFI, sa position sur divers sujets qui, actuellement, sont au cœur de la chronique politique dont la renonciation par Joseph Kabila à briguer un mandat supplémentaire.

Pour Léon Kengo wa Dondo, le geste posé par le chef de l'Etat ne peut surprendre outre mesure étant entendu qu’il procède du respect de la Constitution. Tout en saluant cette décision, il s’est cependant montré quelque peu dubitatif sur la désignation de Ramazani Shadary comme son potentiel successeur. « Je ne me suis pas appesanti sur son profil. Il ne vient pas en orphelin à cette élection, il a un père, ... Lire la suite


Politique
Mardi 21 Août 2018 - 18:45

La Centrale électorale a été interpellée par l’Association congolaise pour l’accès à la justice (Acaj) qui lui a rappelé ses compétences dans un courrier en date du 20 août.

 

 

L'Acaj a saisi le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) pour plaider « en faveur du respect des règles qui devront encadrer l’examen des candidatures aux élections présidentielle, législatives et provinciales véritablement démocratiques et inclusives ».

Rappelant la lettre du ministre de la Justice sur l’existence d’une liste de personnes ayant une autre nationalité, en plus de la congolaise, l’ONG de défense des droits de l’homme établie en RDC a vivement invité  la Céni au respect des limites de sa compétence lors de l’examen des dossiers des candidats.

Elle a rappelé, en effet, que la loi ne donne comme compétence aux ... Lire la suite


Politique
Mardi 21 Août 2018 - 17:45

L'actualité politique en République démocratique du Congo (RDC) coïncide avec les fondements de la thèse et du projet de Chrysostome Nkoumbi-Samba sur la confiance et la sécurité dans le vote électronique. Au détour d’un entretien avec Le Courrier de Kinshasa, cet expert des nouvelles technologies de l'information et de la communication constate que le rendez-vous électoral du 23 décembre voulu par la Commission électorale nationale indépendante (Céni) est une grande première en Afrique.

Le Courrier de Kinshasa (L.C.K.) : Comment expliquer la volonté de la Céni de mettre en place des machines à voter pour l’élection du nouveau président en RDC ?

Chrysostome Nkoumbi-Samba (C.N.S.) : C’est une réelle opportunité de réaliser le saut technologique sur proposition de la Céni en vue de l’organisation des élections du 23 décembre prochain. Après deux ... Lire la suite

Pages