Politique


Politique
Mercredi 26 Décembre 2018 - 13:30

L'appel a été lancé par huit candidats à la présidentielle, convaincus que la Centrale électorale s’apprête à organiser un vote électronique et que les machines à voter ne serviront pas seulement à imprimer les bulletins.

A la veille des scrutins prévus ce dimanche 30 décembre, la Commission électorale nationale indéépendante (Céni) est toujours l’objet des suspicions de la part des candidats à la présidentielle qui dénotent dans ses actes des velléités de fraude électorale au profit du dauphin de Joseph Kabila. Pour le collectif de ces candidats, la Centrale électorale s’apprêterait à organiser un vote électronique pourtant prohibée par la loi. Dans une déclaration faite ce 26 décembre à Kinshasa, ces candidats, à savoir Théodore Ngoyi,  Marie-José Ifoku, Martin Fayulu, Jean Mabaya,  Seth Kikuni, Sylvain Masheke, Tebabo Soborabo et Jean ... Lire la suite


Politique
Mercredi 26 Décembre 2018 - 12:30

« La vraie paix aujourd’hui, c’est que les résultats qui seront publiés reflètent réellement la volonté du peuple exprimée dans les urnes », a déclaré l’archevêque métropolitain de Kinshasa, s'adressant aux fidèles catholiques et à l’ensemble du peuple congolais. 

Profitant de la célébration, le 25 décembre, de la fête de la Nativité, l’archevêque métropolitain de Kinshasa, Mgr Fridolin Ambongo, est monté au créneau pour s’adresser à ses compatriotes via un message pathétique lu dans toutes les paroisses catholiques de la ville. Connu pour sa franchise et son verbe haut, le successeur du cardinal Laurent Monsengwo a évoqué la situation délétère que traverse son pays à la veille des élections attendues le 30 décembre. Une situation qui n’augure nullement des perspectives heureuses au regard de la tension qui prévaut dans le pays, ... Lire la suite


Politique
Samedi 22 Décembre 2018 - 17:15

La plaignant, le candidat à la présidentielle Théodore Ngoy, juge la décision de l'autorité urbaine d’illégale puisqu’en violation des dispositions de l’article 5 de la Constitution et de l’article 83 de la loi électorale.

C’est au cabinet du procureur général près la Cour de cassation que l’auteur de la plainte, Théodore Ngoy, a déposé sa requête. Le plaignant qui fait cause commune, dans sa démarche, avec la coalition Lamuka, a cosigné avec Pierre Lumbi (le porte-parole du candidat Martin Fayulu) la correspondance qui charge le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango. Ce dernier est accusé, dans cette plainte datée du 20 décembre, d’avoir pris la liberté de suspendre, sans titre ni droit, les activités de la campagne électorale dans la capitale en violation des dispositions de l’article 5 de la Constitution et de l’article ... Lire la suite


Politique
Samedi 22 Décembre 2018 - 17:00

Depuis qu’il a annoncé l'ajournement des scrutins cette fois-ci au 30 décembre, le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) aura vu sa cote dégringoler dans l’opinion avec, à la clé, un lynchage médiatique qui traduit le peu de crédit qu’une frange importante des Congolais accorde désormais au processus électoral.

Entre l’institution électorale et la majorité des Congolais, la confiance n’y est presque plus. Même l’échéance du 30 décembre évoquée par Corneille Nangaa ne rassure guère dans une opinion publique désormais en rupture de confiance avec la Centrale électorale. Malgré la couverture qu’il continue de bénéficier de la part de l’actuelle majorité qui dit comprendre les raisons techniques avancées pour justifier ce report, les coalitions « Lamuka » et « Cach », les deux plates-formes électorales ... Lire la suite


Politique
Samedi 22 Décembre 2018 - 16:45

Fustigeant le nouveau glissement du calendrier électoral, le regroupement politique de l’opposition estime, dans un communiqué publié le 21 décembre,  que la Commission électorale nationale indépendante (Céni) servirait la volonté du régime sortant de se maintenir au pouvoir à tout prix.

Le dernier report des scrutins combinés (présidentielle, législatives nationales et provinciales), initialement prévus le 23 décembre pour le 30 décembre, n’est pas du goût de l'opposition qui fustige ce nouveau glissement du calendrier électoral par la Céni. La coalition Lamuka, qui soutient la candidature de Martin Fayulu à la présidence de la République, est montée au créneau pour dénoncer ce énième report des élections. D’après cette plate-forme, cela procède d’une stratégie bien planifiée de maintien au pouvoir concoctée par la « Kabilie ».

Dans un ... Lire la suite


Politique
Samedi 22 Décembre 2018 - 14:55

Parmi les affaires qui seront inscrites à l’ordre du jour, figure en bonne place, l’adoption du budget exercice 2019 dont l’avant-projet a été proposé par le secrétariat permanent.

 

 

La décision a été prise le 20 décembre à Brazzaville à l’issue de la réunion du secrétariat permanent du Club 2002 PUR ( Parti pour l’unité et la République ), élargie aux présidents départementaux et présidée par son secrétaire général, Juste Désiré Mondelé. En effet, la prochaine session du bureau politique sera convoquée le 30 janvier 2019. Les participants ont, en outre, décidé de déployer une commission dans tous les départements du pays. Placée sous la supervision du secrétaire général, chargé de l’organisation et de la vie du parti, cette structure aura pour mission de finaliser le travail de consolidation amorcé.

« Le secrétariat permanent ... Lire la suite


Politique
Vendredi 21 Décembre 2018 - 13:45

Approuvé après amendements, le 20 décembre par la chambre basse du parlement, le budget du prochain exercice prévoit une politique spécifique fondée sur cinq axes prioritaires et poursuivra plusieurs objectifs fondamentaux visant essentiellement le redressement économique national.

En recettes, le budget de l’Etat exercice 2019 est arrêté à deux mille soixante-sept milliards six-cent soixante-trois millions FCFA, et en dépenses à la somme de mille quatre-cent soixante-huit milliards sept-cent cinquante-deux-millions FCFA. Il prévoit un déficit de trésorerie estimé à mille vingt-trois milliards FCFA et comprend des ressources de trésorerie de cent-dix milliards FCFA, pour des charges de mille cent trente-trois milliards FCFA, entraînant ainsi un solde de financement déficitaire de mille vingt-trois milliards FCFA.

Pour son exécution, le gouvernement projette ... Lire la suite


Politique
Jeudi 20 Décembre 2018 - 18:49

Le retard pris dans l’acheminement de 3,5 millions de bulletins qui devraient être utilisés dans les bureaux de vote aura impacté négativement sur le respect du calendrier électoral.

Le point de presse du président de la Céni, Corneille Nangaa, a finalement eu lieu le 20 décembre, à Kinshasa. Un seul point était à l’ordre du jour, à savoir le report des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales au dimanche 30 décembre 2018. Alors qu’il y a quelques heures, l’incertitude planait encore sur la date des scrutins après les échanges que Corneille Nangaa avait eus, dans la matinée, avec le Premier ministre, le président du CNSA et les candidats à la présidentielle, cette fois-ci, les choses sont claires. Les Congolais iront aux urnes le dimanche 30 décembre, le temps de permettre à la Céni de finaliser tous les détails liés à leur ... Lire la suite


Politique
Samedi 22 Décembre 2018 - 9:52

Campagne électorale émaillée de violences, incendie à Kinshasa d’une bonne partie du matériel destiné aux scrutins, conflit intercommunautaire dans l’ouest du pays où des dizaines de personnes ont perdu la vie et des milliers d’autres réfugiées au Congo voisin, persistance de la maladie à virus Ebola dans le Nord-Kivu, incertitudes sur la maîtrise du processus dans son ensemble : tout concourrait à peu-près vers la non-tenue des élections générales reportées déjà plusieurs fois en République démocratique du Congo.  

Hier, 20 décembre, le président de la Commission électorale nationale indépendante, Corneille Naanga, a ainsi fait l’annonce officielle du report des opérations de vote à la présidence de la République et aux assemblées législatives et provinciales sans fixer une date précise pour la tenue de ces consultations censées sortir le ... Lire la suite


Politique
Jeudi 20 Décembre 2018 - 17:05

L’entrée en vigueur du décret sur la mise en place d’un « nouveau système de contrôle des flux téléphoniques des réseaux des opérateurs des télécommunications en RDC » va occasionner la hausse des prix des appels, SMS et internet de l’ordre de 60%, estiment des experts.

Un décret du Premier ministre fixe les modalités de calcul et des taux des revenus de prestations de l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications. Entré en vigueur depuis le 11 décembre en exécution de la décision du conseil des ministres du 23 novembre dernier, il attend d’être publié au Journal officiel pour commencer à produire ses effets. En attendant, le débat enfle au sein de l'opinion quant à son opportunité qui ne sera pas sans laisser des traces bien que motivé par le besoin de contrôler les flux téléphoniques des opérateurs du secteur des ... Lire la suite

Pages