Salubrité : le concours du meilleur dispositif de gestion des eaux usées lancé à Tchiniambi1 et Mboukou

Mardi 1 Décembre 2020 - 17:39

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

 Le lancement du concours du meilleur dispositif de gestion des eaux usées dans les quartiers précaires de Pointe-Noire, notamment Tchiniambi et Mboukou, dénommé « Tula Bunkete », a eu lieu récemment à Pointe-Noire au siège du 3e arrondissement Tié-Tié.

L’assemblée générale de mise en conformité du Comité de gestion  et de développement communautaire (CGDC), qui s'est tenue sous la houlette de l'administrateur maire de Tié-Tié, Jean Romuald Tchikambou, a permis d'initier le concours du meilleur dispositif de gestion des eaux usées. Le maire était accompagné d’Amadou Diop, coordonnateur du groupement GERAD-AIDL, maître d’œuvre social des plans de restructuration des quartiers précaires des villes de Pointe-Noire et Brazzaville, dans le cadre du projet Développement urbain et restructuration des quartiers précaires(Durquap). Il y a eu aussi  la présence des membres du comité du quartier Mboukou et des invités. Au cours de cette assemblée générale, Cyrille Baya a été élu président du comité de gestion et de développement communautaire (CGDC) du quartier Mboukou.

Dégageant pour sa part, le sens de sa responsabilité, Cyrille Baya a signifié que c’est un grand travail que son équipe va continuer au moment où le projet Durquap se trouve dans sa phase de mise en œuvre et de son exécution. « La mise en œuvre de ce projet voudrait qu’il y ait un dispositif de pérennisation. Ainsi le CGDC se trouve en bonne place. C’est dans ce contexte que le maire de Tié-Tié,  les membres du comité du quartier Mboukou et la population avions eu l’initiative de nous retrouver ce jour en vue de la redynamisation  des organes de gestion du comité de ce quartier pour un meilleur suivi des travaux », a-t-il indiqué.

Pour les organisateurs, l’objectif de ce concours de propreté est d’une part de promouvoir le travail collaboratif entre les membres des organisations de base et d’autre part de susciter et de faire adopter à la population les meilleurs comportements citoyens en matière de salubrité. Ce concours  permet à la population de proposer un dispositif de gestion des eaux usées, contribuer à assainir les quartiers, entretenir les infrastructures de base fournies par le Durquap en vue de les pérenniser, faire acquérir à la population de meilleurs comportements en matière de salubrité. Après le processus d’évaluation, un prix sera attribué à l’équipe zonale qui totalisera le meilleur score dans chaque quartier. Les lauréats peuvent être accompagnés par la suite pour la labellisation du prototype de gestion des eaux usées domestiques et la création d’entreprise. Le déploiement du système à l’échelle des parcelles d’habitation peut être préconisé.      

 

Séverin Ibara

Légendes et crédits photo : 

Une vue des participants à l'assemblée générale

Notification: 

Non