Politique


Politique
Lundi 2 Septembre 2013 - 18:33

Le septième sommet des chefs d’État et des gouvernements qui s’ouvre le 4 septembre sera précédé par la rencontre des ministres de la Défense et de celle du comité régional interministériel des ministres des Affaires étrangères de la sous-région. 

Pendant que les concertations nationales s’ouvrent jeudi à Kinshasa, les chefs d’État de la Conférence internationale pour la région des Grands lacs (Cirgl), quant à eux, vont se retrouver à Kampala dans un sommet extraordinaire, le septième du genre. Cette rencontre fait suite à la précédente qui s’est tenue le 31 juillet dernier à Nairobi au cours de laquelle les chefs d’État avaient notamment appelé à une conclusion rapide des pourparlers de Kampala entre le gouvernement congolais et les rebelles du M23. Ce sommet sera précédé, comme cela est de coutume, par une réunion des ministres de la ... Lire la suite


Politique
Lundi 2 Septembre 2013 - 18:30

Le premier vice-président de l’Observatoire anti-corruption (OAC) et sénateur de la Cuvette, André Ikongo Logan, ainsi que cinq autres membres de cette structure, seraient impliqués dans une affaire de détournement des fonds destinés à la construction du siège de l’OAC

Au cours de la séance plénière tenue le 30 août au Palais des Congrès, les sénateurs ont rejeté la demande de la levée de son immunité parlementaire, lui permettant de se présenter à la justice. La démarche était conforme à la Constitution.

D’après les sources proches du dossier, ayant agi de cette manière, la chambre haute du Parlement congolais a compliqué la procédure judiciaire, déjà engagée, puisque le président de l’OAC, Joseph Mapakou, et les quatre membres sont placés en détention préventive à la maison d’arrêt centrale de Brazzaville. Les conséquences ... Lire la suite


Politique
Lundi 2 Septembre 2013 - 17:51

Crépitement des armes à l’Est, boycott des FAC et alliés de ces assises, annulation d’un meeting de l’opposition, controverse autour des thématiques retenues, refus de libérer les prisonniers politiques, etc., la cohésion nationale est à rude épreuve.   

​À la veille de l’ouverture des travaux des concertations nationales prévues pour ce 4 septembre, le scepticisme semble de plus en plus gagner les esprits. Les faits politiques récents ne rassurent guère à l’image de cette déclaration assassine des groupes parlementaires et partis politiques des Forces acquises au changement (FAC) représentés à l’Assemblée nationale. Cette frange de l’opposition, qui regroupe quelques partis politiques phare de cette plate-forme politique parmi lesquels l’UNC et alliés de Vital Kamerhe, les FAC et alliés de Martin Fayulu, l’UDPS et alliés de Samy ... Lire la suite


Politique
Lundi 2 Septembre 2013 - 15:01

Le président du Club perspectives et réalités (CPR), Aimé-Hydevert Mouagni, a réitéré au cours d’un point de presse animé le 30 août à Brazzaville, la position de son parti suite au rebondissement, en France, de l’affaire dite des disparus du Beach 

Suite à l'interpellation par la justice française à Paris du général Norbert Dabira en mission en Europe, le CPR, parti de la majorité présidentielle, dénonce l’immixtion de la France dans les affaires congolaises. C’est ainsi qu’il a lancé un appel à la mobilisation massive contre cette attitude à vouloir s’immiscer dans les affaires du Congo qui est un État libre et souverain. « Nous réitérons cet appel aujourd’hui afin que les patriotes se retrouvent au rond-point Moungali le samedi 7 septembre pour une marche pacifique jusqu’à l’ambassade de France, où sera déposé un mémorandum », a ... Lire la suite


Politique
Lundi 2 Septembre 2013 - 12:49

Le secrétaire général de la Communauté économique des États d’Afrique centrale (Cééac), Ahmad Allam-mi, s’est insurgé, le 29 août, contre les exactions subies par les populations centrafricaines, notamment à Bangui, où les meurtres, pillages, déplacements sont devenus presque banals

Ahmad Allam-mi a jugé ces violences « inadmissibles » et les a condamnées, invitant les autorités de la transition centrafricaine à « assumer leurs responsabilités en mettant un terme à ces exactions et à diligenter une enquête pour traduire en justice leurs auteurs », indique le communique de la Cééac.

En attendant, la Force multinationale de l’Afrique centrale (Fomac) a été appelée à prendre le contrôle de certains quartiers tels que Boyerable, Boeing, pour protéger les populations.

Pour garantir leur sécurité et faire réagir la communauté internationale, ... Lire la suite


Politique
Samedi 31 Août 2013 - 18:30

Considérant comme clos les négociations de paix après neuf mois de pourparlers, le coordonnateur du Mécanisme national de suivi (MNS), François Muamba Tshishimbi, a profité de son premier face-à-face avec la presse, le 31 août, pour réaffirmer la position du gouvernement central de conditionner la présence de sa délégation dans la capitale ougandaise à l’élaboration d’une proposition médiane attendue du facilitateur, en l’absence d’un accord avec le M23.

« À Kampala, nous sommes allés rechercher cette solution politique jusqu’à présent introuvable. Je voudrai de la manière la plus claire et catégorique vous inviter à prendre acte que la RDC fait ce qu’on lui demande, et le fait depuis longtemps mais nous somme le seul à le faire », a-t-il déploré. Selon lui, tout a bien été discuté avec le M23 au cours des neuf mois d'âpres négociations, ... Lire la suite


Politique
Samedi 31 Août 2013 - 16:02

À la suite des attaques des Fardc et de la Brigade spéciale d'intervention, les rebelles en débandade ont été obligés de se replier vers la plaine de Kibumba. 

Les rapports de force sur la ligne de front sont en train de changer. Les Fardc ont repris leur ascendance sur les rebelles du M23 au terme de neuf jours d’affrontements qui ont fait plus d’une dizaine de victimes civiles côté congolais. Depuis le 30 août, les forces gouvernementales contrôlent la forteresse du M23 à Kibati appelée communément « Trois antennes » située à une vingtaine de km au nord de Goma. Les Fardc appuyées par la Brigade spéciale d’intervention ont pilonné les positions rebelles jusqu’à les mettre en déroute.

Les rebelles en débandade ont été obligés de se replier vers la plaine de Kibumba. Sentant le danger venir et face à la détermination des Fardc à les ... Lire la suite


Politique
Samedi 31 Août 2013 - 15:00

À défaut de parvenir à un entendement beaucoup plus positif dans la région, le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) se réserve le droit de traîner le Rwanda accusé de soutenir militairement la rébellion du M23 devant les juridictions internationales compétentes, a déclaré Lambert Mende au cours d’un point de presse.  

Les relations diplomatiques entre la RDC et le Rwanda sont à l’heure actuelle à leur plus bas niveau depuis la reprise des affrontements entre les Fardc et les rebelles du M23 sur les hauteurs de Munigi au Nord-Kivu. Les officiels de deux pays s’illustrent ces derniers temps par des propos sur fond des menaces à peine voilées qui ne font qu’exacerber le malaise de part et d’autre de la frontière. Comme cela est devenu la règle à chaque fois qu’il y a reprise des hostilités, les deux parties s’entraccusent. Pour le ... Lire la suite


Politique
Samedi 31 Août 2013 - 15:09

Victime d’un accident vasculaire cérébral depuis sa cellule, le chef spirituel de « l’Armée de Victoire » a été admis le 28 août aux soins intensifs au Centre hospitalier Nganda. Aux dernières nouvelles, son état de santé s'est nettement amélioré. 

L’information s'est répandue comme une trainée de poudre à Kinshasa et a été sur toutes les lèvres toute la semaine. Le pasteur Kutino Fernando avait été victime jeudi dernier d’un accident cardiovasculaire qui a failli lui être fatal. Une certaine rumeur avait même déjà scellé le sort du chef spirituel de l'Église « Armée de Victoire » qui, selon elle, était à deux pas de l’irréparable. Plus de peur que de mal. L’homme de Dieu avait, en effet, été subitement pris par un malaise cardiaque dans sa cellule du Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (CPRK). Des sources ... Lire la suite


Politique
Samedi 31 Août 2013 - 12:38

Au terme du vote qui a départagé  les sénateurs, vote au cours duquel 35 voix sur 54 se sont prononcées contre, le Sénat a rejeté la demande de la Cour constitutionnelle de levée de l’immunité parlementaire de l’ancien premier vice-président de l’Observatoire anticorruption  (OAC) du Congo, le vénérable André Ikongo-Logan

Abordant ce sixième point inscrit à son agenda, les sénateurs se sont d’abord posé la question de savoir quelle est l’autorité compétente qui doit saisir le Sénat, étant donné que celui-ci est un pouvoir et la justice en est un autre. Les sénateurs ont estimé que toutes ces questions devaient être réglées avant de se prononcer sur la notion de recevabilité de l’affaire. Ils ont évoqué une possible boîte de pandore qui pourrait être ouverte avec la levée de l’immunité du vénérable Ikongo-Logan.

Au  cours de leurs ... Lire la suite

Pages