« Wara » : Au cœur des mouvements citoyens en Afrique

Vendredi 4 Décembre 2020 - 13:06

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La série de huit épisodes, créée par le scénariste et réalisateur français Cherli Beléteau explore les problématiques communes de nombreux pays africains. Sur fond d’élections locales et d’espoirs démocratiques, « Wara » est un miroir sociétal oscillant entre enjeux sécuritaires, responsabilité politique des jeunes, conditions des femmes et soutien aux populations marginalisées.

Grogne sociale, corruption des élus locaux, promesses non tenues, alliances et coalitions secrètes au sein du conseil municipal, détournement de fonds, mariages forcés, révoltes des étudiants, combat pour la justice sociale et le multipartisme, activisme politique et mobilisation citoyenne, sont des grandes thématiques que cette série tente de mettre en lumière.

 Elle met en scène une Afrique urbaine aux prises avec des problématiques contemporaines qui ne sont pas, sans rappeler, les revendications des mouvements tels que « Balai citoyen» au Burkina faso ; « Y en a marre » au Sénégal et d’autres en Afrique centrale et de l’Ouest.

« Wara » raconte les aventures de Moutari Warra, un exilé politique, autorisé de revenir dans sa ville natale « Tanassanga » avec une interdiction formelle de ne pas faire la politique. Mais sous l’impulsion des événements qui l’entourent, l’arrestation d’une de ces collègues, la mobilisation d’une partie de ses étudiants révoltés par leurs conditions de vie et le militantisme actif, Moutari Warra, qui enseigne désormais le droit à l’université, va se risquer à braver l’interdiction et se lance dans la course pour les municipales anticipées, afin de lutter contre la corruption généralisée. Il devient ainsi le porte-parole d’une jeunesse qui aspire au changement social.

Ce thriller politique sur la gouvernance et la participation citoyenne s’inscrit dans le cadre du projet Bruits de tambours mis sur pied par l’Agence française de développement, afin d’encourager la participation des jeunes et des femmes, notamment ceux dont les voix sont souvent absentes dans la vie publique en Afrique.

 

Cissé Dimi

Légendes et crédits photo : 

Photo: Une séquence de la série

Notification: 

Non