Société


Société
Jeudi 13 Juin 2024 - 17:54

Le ministre de l’Enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’Alphabétisation, Jean Luc Mouthou, a échangé avec Roland Kangni Kpodar, chef de la mission du Fonds monétaire international (FMI) au Congo, sur les problèmes qui minent le sous-secteur pour y apporter des solutions dans le cadre de la facilité élargie de crédit.

« Nous sommes à Brazzaville dans le cadre de la 5e revue au titre de la Facilité élargie de crédit, un programme du gouvernement congolais qui accorde une grande importance aux services sociaux dont l’éducation et qui est soutenu par le FMI », a expliqué le chef de la mission du FMI au Congo, au sortir de l’entrevue avec le ministre de l’Enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’Alphabétisation.

Il a été, en effet, question pour les deux personnalités de passer en revue les défis auxquels le sous-secteur de ... Lire la suite


Société
Jeudi 13 Juin 2024 - 16:45

La session ordinaire du comité de pilotage du Projet de protection sociale et d’inclusion productive des jeunes, ouverte le 13 juin à Brazzaville, est consacrée à l’analyse des documents qui faciliteront la mise en œuvre de ce projet en cette année dite de la jeunesse.

Au cours de la toute première session du comité de pilotage du Projet de protection sociale et d’inclusion productive des jeunes, les acteurs impliqués examinent le projet, le plan de travail y relatif, le budget annuel et le plan de passation des marchés exercice 2024.

« Ces documents permettront au Projet de protection sociale et d’inclusion productive des jeunes de mettre en œuvre les activités programmées, budgétisées pour les mois de l’année 2024 qui nous restent », a expliqué le directeur de cabinet de la ministre du Plan, de la Statistique et de l’Intégration régionale, Ferdinand ... Lire la suite


Société
Jeudi 13 Juin 2024 - 17:28

Les quinze membres du Comité scientifique d’appui à l’élimination de l’onchocercose réévaluent, du 12 au 14 juin, dans la commune de Kintélé, la situation de la lutte contre cette endémie en République du Congo afin de suggérer de nouvelles orientations aidant à en mettre un terme.  

Le Comité scientifique d’appui à l’élimination de l’onchocercose se focalisera aussi sur les enjeux de la feuille de route 2030 de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur les maladies tropicales négligées (MTN). Plusieurs points et thématiques de santé publique seront débattus dont le plan directeur intégré de lutte contre les MTN 2023-2027 au Congo, progrès de la lutte contre l’onchocercose au Congo (Création – Cartographie - enquêtes d’impact), guide de l’OMS sur l’élimination de la transmission de l’onchocercose humaine, situation de la loase ... Lire la suite


Société
Jeudi 13 Juin 2024 - 17:30

La cérémonie d’ouverture officielle des infirmeries dans les écoles publiques et privées a eu lieu, le 11 juin, à Pointe-Noire, en présence des autorités de la ville, des parties prenantes et des invités.

L’installation des infirmeries dans les écoles de la ville par l’Association pour le développement économique du Congo (Adéco) que dirige Aimé Magloire Boukaka  vient combler un manquement constaté dans la prise en charge des premiers soins des enfants à l’école avant d’être conduits  dans un des établissements hospitaliers assermentés si le cas l’exige.

Ces infirmeries vont également contribuer à lutter contre les situations angoissantes des parents d’élèves obligés parfois de suspendre la scolarité de leurs enfants malades faute de moyens. Ainsi, avec l’ouverture de ces infirmeries, de nombreux parents se sentent soulagés et comblés, ... Lire la suite


Société
Jeudi 13 Juin 2024 - 14:45

La troisième édition de la campagne « La drépanocytose : parlons-en »  a été lancée le 11 juin, à Pointe-Noire, en présence de Lambert Chakirou, directeur général de l’Hôpital général Adolphe-Sicé.

Maladie génétique héréditaire qui atteint l’hémoglobine (la protéine des globules rouges qui transporte l’oxygène), la drépanocytose touche près de 50 millions de personnes dans le monde. Plus de 1000 bébés qui naissent en Afrique ont cette maladie et meurent à environ 5 ans d’âge.

Reconnue par l’assemblée générale des Nations unies comme problème majeur de santé publique, la drépanocytose touche presque exclusivement les personnes d’origine africaine ou afro-américaine. D’où l’accentuation de la sensibilisation et de la prévention pour mettre fin à cette maladie. « En République du Congo, selon les experts, plus de 25 % de ... Lire la suite


Société
Jeudi 13 Juin 2024 - 14:30

Reconduit à la tête du ministère de la Santé et Prévoyance sociale, le Dr Roger Kamba a fixé déjà les priorités de son action juste après l'investiture du gouvernement par l'Assemblée nationale.

Dix défis majeurs doivent être relevés par le patron de la Santé et Prévoyance sociale pour améliorer l'accès des Congolais aux soins de santé de qualité. La couverture sanitaire universelle est l’une des priorités et devra être étendue à l’assurance maladie de certaines catégories de la population, notamment aux enseignants, retraités militaires et policiers, aux invalides de guerre .

En sus de l’extension de la couverture santé universelle aux autres catégories sociales, le ministre  Roger Kamba entend aussi étendre  également la gratuité des accouchements et les soins aux nouveau-nés dans toutes les provinces.

S’agissant de l’approvisionnement en ... Lire la suite


Société
Jeudi 13 Juin 2024 - 14:15

Le Tribunal de grande instance de Pointe-Noire a condamné, le 11 juin, deux trafiquants de produits de la faune pour détention, circulation et commercialisation des trophées d'espèces animales, notamment une peau de panthère et sept pointes d’ivoire, représentant quatre éléphants tués.  

Les deux détenus, Philippe Mboumba et Davy Mancacath, vont purger deux années de prison ferme et écopent d’une amende solidaire d’un million FCFA et de deux millions autres de dommages et intérêts qu’ils verseront à l’Etat congolais. Avant le verdict, plusieurs audiences portant sur cette affaire avaient eu lieu à Pointe-Noire, au cours desquelles ils avaient reconnu les faits qui leur ont été reprochés.

L’interpellation de ces deux délinquants fauniques avait été effectuée par les agents de la région de gendarmerie de Pointe-Noire, en collaboration avec ... Lire la suite


Société
Vendredi 14 Juin 2024 - 11:15

Dans des bars, terrasses et dancings clubs à proximité des habitations, dès qu'il est 18h, ou peut-être même 16h, les cadences musicales donnent déjà le ton, sur un volume qui ne dit pas son niveau.

Le constat est le même dans plusieurs quartiers de Brazzaville où l'on constate que non seulement les endroits ambiants sont très proches des habitations, mais ceux qui les gèrent ne tiennent pas compte des principes de la proximité. Cela fait quand même couler beaucoup de salive depuis un certain temps.

D’aucuns pensent que le gouvernement devrait redéfinir les règles là-dessus pour éviter des cas de dérangements quotidiens. « Il y a des cas où des personnes souffrant de la tension et pour lesquelles le bruit constitue un grave danger en paient le prix », déclare Christelle, choquée par cette réalité. D’autres encore parlent d’un manque de sommeil ... Lire la suite


Société
Vendredi 14 Juin 2024 - 11:15

Du marché Total à Madibou ou Mayanga, le tarif du transport en commun varie selon les heures et l’humeur des « rabatteurs », qui se sont érigés en véritables maitres des lieux. Conséquences, les clients sont à leur merci et la mairie de Brazzaville regarde impuissante.

Arrêt de bus Total, en partance pour Madibou. 7 heures, vous entendez les rabatteurs crier : « Total-Madibou, 150 FCFA ; Total-Mayanga : 150 FCFA ». La même journée, à partir de 16 heures, les tarifs changent. Total-Madibou, Total-Mayanga  peuvent aller de 200 à 500 FCFA. Les rabatteurs, les contrôleurs et les chauffeurs sont tous unanimes, personne ne bronche et la police consent. C’est le triste tableau du soir à l’arrêt de bus de Total ou Angola libre. La foule de clients est désemparée. Ceux qui disposent du montant exigé prennent d’assaut les places disponibles. ... Lire la suite


Société
Vendredi 14 Juin 2024 - 11:24

Le comité directeur du Prix ESD, en partenariat avec la ville d'Okayama, au Japon, invite les organisations et les associations qui fondent leurs actions principales sur l'éducation au développement durable (EDD) à soumettre leurs candidatures en vue de prendre part au Prix ESD Okayama, d'ici au 12 juillet prochain.

Le prix vise à honorer les excellentes activités relatives à l'éducation au développement durable menées par les organisations basées au Japon et dans d'autres pays du monde. Car la ville d'Okayama s'est imposée comme l'un des principaux défenseurs incontournables de l'éducation au développement durable, intégrant les principes de durabilité dans les pratiques éducatives pour doter les individus des connaissances, des compétences, des valeurs et attitudes nécessaires pour contribuer à un avenir plus durable.

Pour être éligibles, les projets soumis ... Lire la suite

Pages