Opinion

  • Le fait du jour

Chine: 74 ans en dix tableaux

Samedi 7 Octobre 2023 - 19:03

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Vendredi 29 septembre, à l'invitation de Mme Li Yan, nouvel ambassadeur de la Chine au Congo, des officiels du pays hôte et la communauté chinoise à Brazzaville étaient réunis dans la soirée au siège de la représentation diplomatique de l'empire du milieu dans la capitale congolaise. Le souvenir de la proclamation par Mao Zedong, le 1er octobre 1949, Place Tian’anmen, de la fondation de la République populaire de Chine motivait ces retrouvailles.

Si côté cour, dans son discours de circonstance, la diplomate chinoise a rappelé la solidité d’une relation fructueuse de bientôt soixante ans liant son pays au Congo, côté jardin dix affiches sobres mais parlantes renseignaient sur le parcours des sept dernières décennies qui font de la Chine un géant vers lequel se tournent les regards du monde moderne. Non seulement ce pays est sorti peu à peu de l’arriération que lui infligeait son histoire tumultueuse, mais il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

Sur les dix tableaux, les légendes écrites dans les deux langues « usuelles », le mandarin et le français, donnaient à voir des progrès accomplis dans divers domaines. Au plan intérieur, la Chine dévoile ses atouts en matière d’écotourisme, de préservation de l’environnement, de production des énergies renouvelables. Le soutien à la naissance pour son milliard quatre d’âmes qui décroît, les politiques en faveur des retraités, la promotion des emplois urbains font partie des conquêtes que Beijing consolide année après année.

Au rendez-vous de la concurrence à l’international, la Chine expose sa course vers Mars, elle développe la robotique, la manufacture, son industrie automobile, et « vante », tout compte fait, la qualité de ses infrastructures de communication. Des chiffres sont en progrès continu dans les domaines agricoles, de l’import-export, de la consommation, son économie restant « résiliente » avec une croissance estimée à 5,5% au premier semestre de cette année.

En direction de la jeunesse, l’appel lancé par la direction du parti communiste prône les valeurs de travail, les compétences morales, intellectuelles, physiques et artistiques. Ces avancées s’expliquent, assure-t-on, par la stabilité politique intérieure. Pays de plus en plus ouvert sur l’extérieur, la Chine rappelle l’action qu’elle a menée au Soudan durant l’évacuation de ses ressortissants et d’autres nationalités au moment de l’éclatement des violences armées en début d’année.

Un des tableaux magnifiait les forces armées nationales, la légende encore plus explicite rappelait combien la Chine est attachée à sa souveraineté, et combien son armée qui se modernise est déterminée à défendre le vaste territoire et ses nombreux « démembrements ». Les BRICS sont par ailleurs présentés comme le cadre approprié de la promotion du multilatéralisme et de la coopération avantageuse pour tous les pays, tous les peuples et tous les continents.

Notons pour terminer cette lecture de l’exposition le rendez-vous de l’année prochaine en lien avec les soixante-ans de l’établissement des relations diplomatiques entre Brazzaville et Beijing. Ce sera le 22 février 2024. De grandes annonces sont attendues a-t-on cru comprendre. Lesquelles ? Attendons de le savoir des voix les plus autorisées.

Gankama N'Siah

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Le fait du jour : les derniers articles