Etats-Unis : l'investiture de Joe Biden hyper sécurisée à cause des manifestions armées des pro-Trump

Mercredi 13 Janvier 2021 - 12:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Des groupes armés pro-Trump pourraient manifester, entre de week-end et le 20 janvier, jour de l'investiture de Joe Biden sur 50 Etats américains, selon le FBI. Quelque 15 000 hommes seront déployés pour sécuriser Washington. Donald Trump sera le grand absent de cette cérémonie.

Alors qu'il annonçait sa démission au poste de ministre par intérim de la Sécurité intérieure, le 11 janvier, Chad Wolf a fait part de ses inquiétudes concernant la sécurisation de la céromonie d'investiture du nouveau locataire de la Maison blanche, le 20 janvier, à Washington. Chad Wolf quitte son poste, cinq jours, après l'intrusion des partisants de Donald Trump au Capitole.

Selon des médias américains, un document interne du FBI alerte que des supporteurs armés du président sortant, Donald Trump, pourraient participer à des manifestations sur l'ensemble du territoire américain, entre ce week-end et le 20 janvier. Critiqué dans la gestion des violences du 6 janvier au Capitole, le Pentagone a autorisé le déploiement de 15 000 soldats à Washington pour la cérémonie de prestation de serment du président élu.

Quelque 6 200 militaires de la Garde nationale y sont déjà présents et seront 10 000 dès ce week-end. Environ 5 000 soldats supplémentaires pourront les rejoindre, le 20 janvier. La maire de Washington, Muriel Bowser, a annoncé avoir requis auprès du ministère de la Sécurité intérieure l'extension de la période de sécurité spéciale liée à l'investiture. Elle aurait aussi demandé que l'état d'urgence soit déclaré en amont dans la capitale fédérale afin d'obtenir des fonds supplémentaires pour la sécurité, ce qui a été entériné par Donald Trump.

Face au risque de violences et de la pandémie de Covid-19, qui a fait plus de 375 000 morts aux États-Unis, Muriel Bowser a également exhorté les Américains à ne pas se rendre à Washington pour la cérémonie de prestation de serment. Ils pourront « participer de façon virtuelle » en la suivant en ligne ou à la télévision.

Lors de son investiture, Joe Biden cherchera à promouvoir un message d'unité et s'emploiera à donner l'exemple. Ainsi, immédiatement après la cérémonie, il se rendra, en compagnie de ses trois prédécesseurs, Barack Obama, Bill Clinton et George W. Bush au cimetière national d'Arlington pour déposer une gerbe sur la tombe du soldat inconnu. De là-bas, il s'adressera à une Amérique meurtrie et divisée pour lancer un appel à l'unité. 

Quant au président sortant, Donald Trump, il a fait savoir qu'il ne participerait pas à la cérémonie. Son absence, le 20 janvier, « est une bonne chose », a déclaré Joe Biden. 

 

Noël Ndong

Notification: 

Non