Opinion

  • Éditorial

Naïveté

Mardi 5 Juillet 2022 - 18:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Les spectacles auxquels assiste la population congolaise pendant la campagne des élections législatives et locales en cours interpellent. Les candidats sont devenus pour la circonstance de bons samaritains. Les députés sortants auraient pu accomplir de tels gestes au cours de leur mandature finissant et mettre leurs adversaires à l’épreuve de les imiter.

C’est la naïveté qui rend les électeurs fragiles ; excepté quelques esprits éclairés qui refusent cette forme ridicule d’infantilisation. Et pourtant, les candidats auraient pu mettre à profit ces rencontres citoyennes.

Or, les discours délivrés par les candidats pendant la campagne ne font pas référence au rôle, aux missions et à la place du député et des élus locaux. A contrario, c’est de la propagande politique que l’on sert aux électeurs.

Etant donné que la décentralisation est encore très peu enracinée dans notre pays, les Congolais confondent les attributions des entités décentralisées avec celles des structures déconcentrées. Ainsi, un travail de pédagogie et de sensibilisation s’impose nécessairement pour aider les électeurs à opérer des choix réfléchis. 

La société congolaise gagnerait si les politiques communiquaient suffisamment sur les principes de bonne gouvernance démocratique pour qu’ils soient bien compris de tous.      

        

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 10/8/2022 | Le bout du tunnel
▶ 9/8/2022 | Exemple
▶ 8/8/2022 | Apatridie
▶ 6/8/2022 | Béances
▶ 4/8/2022 | Récurrence
▶ 4/8/2022 | Tenir bon
▶ 4/8/2022 | « Renards de surface »
▶ 2/8/2022 | Mémorial
▶ 1/8/2022 | Ensablement
▶ 31/7/2022 | Parlez-vous!