Art-Culture-Média


Art-Culture-Média
Samedi 19 Juillet 2014 - 0:30

Musique d’origine ivoirienne fondée par DouK Saga, le coupé-décalé a eu comme pionniers au Congo-Brazzaville DJ Nono et son groupe, Les Tchopeurs, parmi lesquels figurait DJ Migo One, puis d’autres décaleurs comme les DJ’s Terra Nova, Nzété Oussama, et Jojo Shalaï. Ce dernier défend ici cette musique en se basant sur sa propre expérience musicale

Nzinga Franck-Clével Josephat, dit Jojo Shalaï, est l’un des DJ en vogue dans la capitale. Chanteur de coupé-décalé, il publie son premier album, Ol-mol, en 2007, l’année même où il prépare et obtient son baccalauréat. Issu d’une famille évangélique pratiquante, Jojo Shalaï a appris à chanter dans les groupes religieux d’Écodi, des scouts et des CBE. Il bascule dans le coupé-décalé par l’influence des mélodies ivoiriennes, mais surtout grâce à sa cousine qui, rentrant de Paris, lui offre des CD ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Samedi 19 Juillet 2014 - 0:30

Au Congo-Brazzaville, seulement 20% des femmes utiliseraient la pilule et d’autres méthodes contraceptives. Ce faible taux de prévalence est occasionné par une mauvaise interprétation de ces méthodes chez certaines femmes, un manque d’information et l’absence de produits contraceptifs dans certaines parties du pays

La pilule, les préservatifs masculins ou féminins, les spermicides, les implants, les stérilets sont des méthodes contraceptives. Des produits qui aident les femmes en général à espacer les naissances. Car, selon certains spécialistes de la santé, les maternités multiples fragilisent l’organisme de la femme et sont parmi les causes de leur mortalité précoce. Cependant, sur le terrain seulement 20% des femmes entre 15 et 49 ans utilisent ces méthodes au Congo en cette année 2013.

Face à ce problème, l’Association congolaise pour le bien-être ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Samedi 19 Juillet 2014 - 0:15

Les détenteurs d'une adresse Gmail pourront désormais paramétrer leur compte en langues africaines, dont le lingala, le kongo, le swahili, et bien d’autres

Le moteur de recherche américain Google a ajouté de nouvelles langues africaines à son service de traduction automatique Google Traduction. Treize nouvelles langues sont en effet disponibles sur Gmail, s'ajoutant aux 58 déjà présentes. Deux nouvelles langues d'Afrique australe en plus des 26 subsahariennes ont déjà été incorporées

Google projette d’inclure le zoulou et les autres langues définitivement dans le service. L’application de cette nouvelle version Google fait recours à l’identification par les internautes de la bonne traduction de la langue concernée.


Art-Culture-Média
Samedi 19 Juillet 2014 - 0:15

Le 11 juillet, à l’Institut français du Congo,  l’auteur et metteur en scène congolais Harvey Massamba a présenté Cantate de guerre, un texte de Larry Tremblay. Entretien

Les Dépêches de Brazzaville : comment avez-vous découvert le texte de Larry Tremblay ?
Harvey Massamba : C’est une pièce que j’ai découverte à Limoges, en France, lorsque je suis allé présenter un spectacle dans le cadre de la dramaturgie francophone en 2012. À la même occasion, Larry Tremblay était venu recevoir un prix en rapport avec cette pièce qu’il avait également présentée pour la circonstance. 

La psychanalyse est au centre de l’orientation de ce spectacle. Y a-t-il une raison particulière qui vous lie à ce thème ?
Je mets l’accent sur ce thème parce que je me rends compte qu’après tout ce que nous avons vécu comme guerres en Afrique, il n’y a aucun travail de ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Mercredi 16 Juillet 2014 - 19:45

Baudoin Moanda, photographe africain reconnu internationalement, expose ses photographies sur la Sape à l’Institut français du Congo

L'exposition regroupe une vingtaine de photos dont les premières ont été réalisées dans le métro parisien puis à Brazzaville dans les lieux où se déroulent les battles des Sapeurs.

« En voyant les Sapeurs exhiber leurs vêtements, je me suis dit qu’il y avait un travail important à faire à Brazzaville. J'ai réalisé en une journée une série de 20 photographies et j’en avais fait 150 pour montrer comment se déroule la Sape », explique Baudouin Moanda.

Attentif aux faits de société, Baudouin adapte son langage à la thématique qu’il traite. En noir et blanc et en couleur, cette exposition montre une originalité dans le cadrage et une proximité avec des sujets photographiés.

Cette exposition a été finalisée en ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Mercredi 16 Juillet 2014 - 19:24

Dans cet ouvrage de 330 pages, l’auteur relate l’histoire de trois missionnaires qui décident de partir à l’aventure vers une localité inconnue pour transmettre aux populations lointaines leur doctrine spirituelle et religieuse

Paru aux Éditions Edilivre, Mémoire d’une vie de souffrance et de réflexion reflète le vécu de l’auteur et de ses compatriotes de l’époque : « Ce que je décris, je l’ai vu, je l’ai vécu et je l’ai subi moi-même. »

Hilhem, Hurstel et Dietrich, trois missionnaires, parcourent quatre kilomètres en bicyclette, aperçoivent l’embranchement d’une piste au départ du petit village d’Ekali qui s’enfonce vers la droite dans une brousse épaisse. Trois cents mètres plus loin, c’est la traversée du cours d’eau Etoa qui coule après une descente à pic et de l’autre côté, une montée couverte de pierres. Les trois ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Mercredi 16 Juillet 2014 - 18:15

Le single, en version CD et DVD, sera disponible à partir du 30 juillet et la sortie de l’album est prévue dans deux mois.

L’opus est produit par le label GOODY GOODY RECORDS créé par Nathalie Makoma elle-même.  Le single, comme son nom l’indique, comprend la chanson « One more try » déclinée en deux versions : l’instrumental et la version avec les paroles. La chanteuse a déclaré qu’elle chantera plus souvent en anglais même si certaines de ses chansons seront également en lingala, français ou encore swahili. La chanteuse, qui a quitté le groupe Makoma, a déclaré avoir récemment assisté aux répétitions du groupe, sans pour autant le réintégrer. « Il y a deux jours, j’étais à leur répétition. J’ai vu qu’ils sont en train de travailler. Malheureusement, je ne serai pas avec eux. Mais ils sont en train de bosser pour leur prochain ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Mercredi 16 Juillet 2014 - 14:53

C’est le colonel de police Jean-Claude Mbouka, directeur de la prévention et de la réglementation auprès de la direction générale de la Sécurité civile (DGSC), qui a visité les installations. Le but était de s'assurer que le site et les abords du village répondaient aux attentes sécuritaires tant des festivaliers que des spectateurs

Anticiper les risques et prendre les dispositions qui s’imposent, telle est aussi la mission de la DGSC. C’est la tâche à laquelle le colonel de police Jean-Claude Mbouka s’est consacré lors de la visite technique des installations du village des Feux de Brazza.

Ce festival international et populaire des musiques traditionnelles en est à sa cinquième édition. Les organisateurs travaillent à offrir aux populations du septième arrondissement, Mfilou, en particulier et de Brazzaville en général, une très belle fête de musique ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Samedi 19 Juillet 2014 - 0:15

Après avoir obtenu une double licence de lettres modernes et d’italien et un diplôme d’études supérieures de lettres en 1964 puis effectué divers stages d’enseignement sous l’égide de l’Unesco, il rentre au pays en 1966, après cinq années d’absence. Sur le plan de l’écriture, dans ses ouvrages de départ, après la génération pionnière des écrivains congolais du milieu des années cinquante dont il emboîtera le pas, il fera partie de la seconde génération, vers la fin des années soixante et le début de la décennie soixante-dix

Par une particulière conjonction de facteurs et un heureux concours de circonstances, dans les années qui ont suivi son retour au pays natal en 1966 Jean-Baptiste Tati Loutard va faire l’objet d’une ascension fulgurante. L’envol du mwana (l’enfant) s’apparente à celui de l’oiseau et, plus particulièrement, à ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Mercredi 16 Juillet 2014 - 10:39

C’est à l’occasion des Vendredis des arts et des lettres que ce recueil de nouvelles de Pierre Ntsemou a fait l'objet d'un débat entre critiques littéraires, écrivains et lecteurs à la préfecture de Brazzaville

Ce recueil de nouvelles, publié cette année aux Éditions Chapitre.com (France), est le septième livre de Pierre Ntsemou, après Les déboires de Patrice Likeur ; Pétrins, festins et destins en balade ; et Mon cœur, ma plume et ma muse s’amusent. Il comprend six nouvelles : Vol de rêve et rêve de vol ; L’île de Vincent ; Petits secrets du palais royal ; Zuyette ; La fête des blancs chez les noirs ; et Le rétroviseur magique.

Ce livre parle de la vie qui est avant tout un état d’esprit. En effet, que l’on soit homme ou femme, on est capable de procurer et de se procurer de la joie. Le sexe masculin ou féminin n'est pas un obstacle aux ... Lire la suite

Pages