Politique


Politique
Jeudi 8 Février 2024 - 17:31

L’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Namibie au Congo, Sipapela Cletius, a échangé, le 8 février, avec le secrétaire général du Parti congolais du travail (PCT), Pierre Moussa, pour lui donner la nouvelle sur la disparition, le 4 février, du chef de l’Etat namibien, Hage Geingob, des suites d’une maladie.

«Nous sommes venus rencontrer le secrétaire général du Parti congolais du travail (PCT) pour lui apporter la triste nouvelle sur la disparition, le 4 février, du président en exercice de la République de Namibie. Parti frère de la Swapo, le PCT avait soutenu le mouvement de libération de la Namibie. C’est à ce titre que nous avons senti l’obligation de venir lui apporter cette triste nouvelle », a souligné le diplomate namibien, Hage Geingob.

Le président namibien est décédé le 4 février à l'âge de 82 ans, dans ... Lire la suite


Politique
Jeudi 8 Février 2024 - 17:41

Le nouvel administrateur-maire du deuxième arrondissement Bacongo, Bernard Batantou, a été officiellement installé dans ses fonctions le 7 février par le préfet du département de Brazzaville, Pierre Cébert Iboko-Onanga, en présence de plusieurs autorités politico-administratives et judiciaires.

Ancien administrateur-maire du 4e arrondissement de Brazzaville, Moungali, Bernard Batantou succède au Dr Simone Loubienga à la tête de Bacongo. Dans ses premiers mots, il a remercié le président de la République pour la confiance renouvelée, toutes les autorités ayant rendu possible sa nomination et tous ses prédécesseurs à la tête de la mairie de Bacongo. Après quoi, il a insisté sur le mot devoir. « Le plan d’action de la commune de Brazzaville constitue et sera toujours l’armature de toutes les activités que nous mènerons, notamment en matière ... Lire la suite


Politique
Jeudi 8 Février 2024 - 17:37

Aucun de ces candidats n'a été réhabilité, malgré les démarches administratives et politiques menées. Ils n'ont donc plus d'autres recours.

La Haute Cour, dans ses arrêts rendus le 8 février, a rejeté toutes les requêtes des candidats députés nationaux invalidés par la Centrale électorale. Ces requêtes rejetées ont concerné l'affaire de l'annulation des voix des candidats à la députation nationale, parmi lesquels le gouverneur de la ville-province de Kinshasa, Gentiny Ngobila, et son ministre Charles Mbutamuntu, des anciens proches de Joseph Kabila reconvertis en Union sacrée pour la nation, Evariste Boshab, Collette Tshomba, Nsingi Pululu, etc.

Parmi ces candidats débarqués des législatives nationales, provinciales et municipales, il y avait, en tout, trois ministres en fonction, quatre gouverneurs de province, un membre du bureau de l’Assemblée nationale, ... Lire la suite


Politique
Mercredi 7 Février 2024 - 13:45

 Dans un entretien accordé aux Dépêches de Brazzaville, le 6 février, le coordonnateur départemental adjoint, président départemental de Pointe-Noire de l’Union des démocrates humanistes- Yuki (UDH-Yuki), René Mokono, a signifié que la situation de crise qui prédomine relève simplement de la mauvaise foi de certains acteurs internes au parti.

« Elle n’est pas difficile à résoudre, parce que le parti est doté de textes qui permettent aux dirigeants de le gérer sans aucune difficulté », a souligné René Mokono, parlant de la crise au sein de l'UDH-Yuki. Abordant la question du dernier congrès qui a porté Joseph Badiabio à la tête de ce parti, il s' étonne de la tenue de celui-ci puisqu’un premier a eu lieu du 10 au 11 juillet dernier et avait épuisé le premier point inscrit à son ordre du jour.

« Donc, il ne s’agissait plus de convoquer un ... Lire la suite


Politique
Mardi 6 Février 2024 - 14:03

Le président du comité du Parti congolais du travail (PCT) du 3e arrondissement de Brazzaville, Poto-Poto, Ferréol Constant Patrick Gassackys, a présidé le 5 février une réunion regroupant les secrétaires des vingt-et-une sections et les premiers responsables des unions catégorielles, notamment l’Organisation des femmes du Congo (OFC) et la Force montante congolaise (FMC).

Après une fin d’année 2023 mouvementée à cause des querelles intestines entre cadres, le calme semble revenu au sein du comité PCT Poto-Poto, tel en témoigne le climat de paix observé au cours de la première rencontre de l’année. « Le but de cette rencontre était de démontrer que contrairement aux rumeurs, Poto-Poto avance droit comme un seul homme et cela a été toujours ainsi. Dans toute activité humaine, il peut y avoir quelques contradictions mais la force d’un homme c’est ... Lire la suite


Politique
Lundi 5 Février 2024 - 16:20

La décision de rappeler à Kinshasa le gouverneur de la province du Kongo Central est motivée par le rapport final de la commission interministérielle mise en place par le gouvernement, à la demande du chef de l’Etat, sur les incidents du 29 et 30 janvier qui ont causé des pertes en vies humaines et des dégâts matériels importants à Kimpese. 

Le rapport a notamment relevé plusieurs manquements dans le chef des autorités tant provinciales que locales. Il s'agit, entre autres, de la passivité et le manque du sens d'anticipation, malgré les rapports leur transmis par les services de sécurité.  Dans ce document final, les membres de cette commission interministérielle ont également reproché au chef de l’exécutif provincial du Kongo central l'absence d'une bonne coordination du point de vue sécuritaire, le manque d’initiatives de répression des auteurs des ... Lire la suite


Politique
Lundi 5 Février 2024 - 16:09

Ouvrant les travaux de la deuxième session ordinaire administrative de la chambre haute du Parlement, le 1er février, son président, Pierre Ngolo, a déploré la situation de l’eau et de l’électricité, un véritable sujet de préoccupation de nos jours.

 

« L’électricité et l’eau constituent de nos jours un véritable sujet de préoccupation. Les coupures régulières avec les multiples soucis qu’elles génèrent ont atteint un niveau qui appelle un suivi attentionné des organes de contrôle », a déclaré Pierre Ngolo. Il a dénoncé les actes d’incivisme et de délinquance en milieu urbain avec des phénomènes du genre « boom à l’étranger» et autres qui affectent la quiétude des habitants.

Le président du Sénat a rappelé que le Congo, pris entre temps pour cas d’école qui a réussi l’exploit après une période trouble de restaurer la ... Lire la suite


Politique
Samedi 3 Février 2024 - 13:00

Le coordonnateur général de la dynamique Po na ekolo-Samu na bwala, Digne Elvis Tsalissan Okombi, a décrié l’ampleur des antivaleurs au Congo, le 2 février à Brazzaville, lors de la clôture de la session ordinaire 2024 du comité directeur du mouvement.

Réuni du 1er au 2 février, le comité directeur du mouvement Po na ekolo a profité de l’occasion pour faire le point de l’exécution de son plan d’action 2022-2023. Il a mis en place son programme triennal axé sur la restructuration de ses organes dirigeantes et annoncé le lancement sous peu de la campagne d’adhésion des associations à la dynamique. Le comité directeur a informé l’opinion de la mise en œuvre de quelques projets de formation professionnelle au profit des jeunes.

Pour lutter contre des antivaleurs qui gangrènent le pays, notamment en milieu jeune, Po na ekolo-Samu na bwala va mener, ... Lire la suite


Politique
Vendredi 2 Février 2024 - 17:23

Le préfet, directeur général de l’administration du territoire, Bonsang Oko Letchaud, et sa directrice de l’état-civil, Prisca Nadège Nganga Ibinda Nzahou, font partie des 121 hauts fonctionnaires issus de 47 pays d'Afrique, nommés ambassadeurs ID4Africa pour le compte de l’année 2024.

Ancien secrétaire général du département de Brazzaville (2018-2023), l’actuel préfet, directeur général de l’administration du territoire, Bonsang Oko Letchaud, a vu ses efforts être récompensés au niveau international. Il fait partie de la classe d'ambassadeurs 2024 d’ID4Africa.

Selon un communiqué de presse de cette organisation, le programme de transformation numérique a connu, en 2023, une évolution significative, l’identité numérique étant reconnue comme une infrastructure critique. ID4Africa a, en effet, mis en œuvre le plus grand changement dans son programme ... Lire la suite


Politique
Vendredi 2 Février 2024 - 17:15

Décédé le 25 janvier à Paris, en France, à l’âge de 87 ans, l’ancien ambassadeur, sénateur et membre d’honneur du Parti congolais du travail (PCT), Jean-Pierre Nonault, sera inhumé le 3 février à Boundji, dans le département de la Cuvette. La nation reconnaissante et le PCT lui ont rendu des derniers hommages, le 2 février à Brazzaville, respectivement au Palais des Congrès et au siège communal du parti à Mpila, en présence du président de la République, Denis Sassou N’Guesso.

Né le 23 mars 1937 à Sibiti, Jean-Pierre Nonault a connu une brillante carrière politique et diplomatique. Il est un fruit du collège normal Raymond-Paillet de Dolisie, actuellement Mbounda, dans le département du Niari. Le sénateur Théophile Adoua et le membre du Comité d’honneur du PCT, Henri Ngankama, qui ont respectivement lu les oraisons funèbres au Palais des ... Lire la suite

Pages