Art-Culture-Média


Art-Culture-Média
Dimanche 19 Octobre 2014 - 4:45

« La vie est un combat », disait Victor Hugo. Le designer et conseiller vestimentaire Éric Kanga l’a compris. Très combattif, ce jeune homme s’est jeté dans le monde des affaires, avec en prime le soutien aux œuvres culturelles. Styliste-modéliste, il contribue au rayonnement de la mode en général et de la Sape (Société des ambianceurs et des personnes élégantes) en particulier. Il a organisé des défilés de mode, habillé des personnalités et artistes de renom et s’est jeté aujourd’hui dans l’organisation des concours de Sape. La première édition a eu lieu à Pointe-Noire les 11 et 12 octobre 2014

Technicien supérieur en gestion financière de formation, Éric Kanga s’est lancé sur le marché de l’emploi qui malheureusement ne lui a pas souri. Et comme il aimait déjà la mode, il s’est investi dans ce secteur et les choses avancent. Il a ouvert ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Dimanche 19 Octobre 2014 - 4:45

Le vieux Kiboba a fait de nouveau parler de lui lors de la première édition du grand concours de la Sape (Société des ambianceurs et des personnes élégantes) organisé les 11 et 12 octobre à Pointe-Noire, la capitale économique. Ce vieil homme n’a cessé d’attirer la curiosité des Ponténégrins même au lendemain de l’événement, tant par son habillement que par ses allures de jeune premier

De nationalité congolaise, Kiki Lamam, plus connu sous le pseudonyme du Parisien Kiboba le Vieux, est né en 1935 dans le département du Pool, dans la partie septentrionale du Congo. C’est finalement en 1958 qu’il est venu à Brazzaville. Docteur en gastronomie, le vieux Kiboba, est un cuisinier de renom. Et cela ne l'a pas empêché de verser dans la Sape.

Ce septuagénaire s’apprête à fêter ses 80 ans dans l’allégresse totale : « Je suis un vieux de 79 ans, ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Dimanche 19 Octobre 2014 - 5:00

Publié aux Éditions L’Harmattan-Congo, ce livre de Joseph Onongo-Ébanza est un recueil de sept nouvelles qui alerte les hommes politiques africains sur les conséquences amères des conflits armés qui déchirent le tissu social dans plusieurs États du continent. Il est considéré comme un cours de sagesse par des écrivains et critiques littéraires congolais. C’est un appel à la fraternité

De La Rwandaise en bleu et blanc à La Nouvelle Vie de M. le ministre en passant par Une veuve si convoitée, tous ces textes évoquent les horreurs de la guerre. Les Guerriers sont ici les miliciens qui brillent par des exactions qui soulèvent la réprobation générale. Par ailleurs, tous se sont enrichis, de façon évidemment illégitime. Bref, ce sont des héros, à leurs propres yeux et aux yeux de leurs admirateurs, mais…  

Les soixante pages que contient ce livre, qui a été ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Samedi 18 Octobre 2014 - 18:15

La deuxième édition de la Biennale congolaise des arts et des lettres (Biecale) a pris fin le 18 octobre à Brazzaville avec un souhait ardent pour les participants : voir les arts et les lettres prendre une place significative dans les programmes de l'enseignement dès l’école primaire.

« Qu’il y ait de plus en plus d’institutions et de lieux de lecture pour favoriser la lecture publique. Aussi que la construction des maisons de la culture dans chaque département soit effective », ont souhaités les intervenants à travers le colloque qui a été dominé par cinq panels :  Aux sources de la littérature ; Lettres congolaises : Parcours thématiques et esthétiques ; Les arts originels, source d’inspirations et styles ; Regards croisés sur la pensée congolaise ; hommage à Présence africaine.

S’agissant des deux premiers panels la revue liaison qui ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Samedi 18 Octobre 2014 - 16:15

Visite guidée et séance de travail, tel est le menu de la rencontre, organisée le 17 octobre 2014, entre le nouvel ambassadeur d’Italie en République du Congo, Andrea Mazzella et la directrice générale du Mémorial Pierre Savorgnan de Brazza, Bélinda Ayessa.

Arrivé à Brazzaville en septembre dernier, le nouvel ambassadeur d’Italie en République du Congo n’a pas tardé de visiter le Mémorial Pierre Savorgnan de Brazza qui abrite les restes de l’explorateur venu d’Italie. Preuve, s’il en est une, que l’axe culturel Brazza-Rome est résolument tourné vers l’avenir.

Bélinda Ayessa, la gestionnaire des lieux a, au cours de l’audience qui a suivi, offert à son hôte un exemplaire du « Rapport Brazza : mission au Congo », un livre de Catherine Coquery Vidrotch qui rend publics les résultats de la mission d’inspection des compagnies ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Dimanche 19 Octobre 2014 - 4:45

Le directeur général des Arts et des Lettres, Jean-Luc Aka-Évy, coordonnateur de l’événement livre ses premières impressions sur le déroulement de la deuxième biennale dont les festivités avaient commencé le 15 octobre

La culture congolaise s’est ouverte au public, le conviant, au cours de ces trois journées, à assister aux débats d’experts et à échanger avec eux. Pourtant, ces assises ont relevé une faible participation des jeunes, des femmes ou des publics issus des quartiers populaires.

Un manque d’engouement auquel Jean-Luc Aka-Évy essaye de trouver des arguments même s’il dit le regretter : « L’emplacement peut justifier ce que l’on constate. Le Palais des congrès est un endroit symbolique représentant la République. Notre souhait avait été de convier tout le monde, tous les Congolais parce que cette biennale est une fête populaire où tous ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Samedi 18 Octobre 2014 - 15:15

L’artiste, membre du collectif « 3 Kokoricos », évolue à Douala au Cameroun.

Diplômée en arts plastiques de l’Académie des Beaux arts de Kinshasa, le travail artistique de Aza Mansongi se situe à mi-chemin entre la peinture et la sculpture. «Les lignes font vibrer mon travail et lui donnent une force particulière, c’est la danse de la ligne», explique-t-elle. Très jeune, elle s’amusait déjà à reproduire les images des bandes dessinées que lui offraient ses parents. Une véritable passion dont personne n’imaginait à l’époque qu’elle en ferait son métier. « Chevalière de l'art contemporain en général, elle n’hésite pas à entremêler l'abstraction et le figuratif, la peinture et la sculpture, les installations et la vidéo... Son œuvre est le fruit d'un subjectivisme passionné et bouleversant », explique l’artiste sur son site internet. ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Dimanche 19 Octobre 2014 - 5:00

Fiston est congolais (RDC), il a 33 ans et appartient à la nouvelle génération d’écrivains africains francophones décomplexés désireux d’affronter les mots pour boxer les réalités du monde qui les entoure. Jeunes, ils sont quelques-uns à se saisir de l’écriture pour porter leur regard vif, parfois dur, sur le monde contemporain avec tout ce qu’il y a de beau, de délicieux, mais aussi de repoussant et d’effrayant, Ebola par ci, crise financière par là…

Il est donc tout naturel que nous nous donnions la mission de saluer la consécration de ce jeune écrivain dont la voix est désormais hautement portée outre les frontières de son Lubumbashi natal. Ses recueils de poèmes et nouvelles parus antérieurement annonçaient déjà l’avènement d’un auteur hors pair sur qui l’on devra compter, à la suite d’un Sony Labou Tansi ou d’un Tchikaya U Tamsi…

... Lire la suite


Art-Culture-Média
Dimanche 19 Octobre 2014 - 5:00

Une voiture pour le meilleur sapeur. C’est le prix qui a été mis en jeu pour valoriser le mouvement de la Sape (société des ambianceurs et des personnes élégantes), devenu une véritable culture lors de la première édition du grand concours de la Sape organisé à Pointe-Noire, la capitale économique du Congo, les 11 et 12 octobre 2014. L’habillement, l’élégance, le respect (la trilogie) des couleurs, l’expression et la diatance ont été parmi les critères qui ont permis au jury d’élire le champion

Si le Brésil, en Amérique du Sud, et le Cameroun, en Afrique centrale, sont reconnus pour le football, le Burkina Faso en Afrique de l’Ouest pour son cinéma, la République du Congo, jusque-là reconnue pour ses belles lettres, devient par ailleurs la capitale de la Sape à l’échelle internationale. Certes les vêtements sont achetés dans des grandes villes ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Samedi 18 Octobre 2014 - 10:45

Parmi les nombreuses communications organisées au cours de la deuxième édition de la biennale congolaise des arts et des lettres (Biecale), on peut retenir celle du 16 octobre animée par Gabriel Mwènè Okoundji, poète, Alphonse Kala, écrivain, et le professeur Charles Zacharie Bowao. 

Au centre du débat : « La Philosophie du Ngo, l’identité ou les racines congolaises face à la modernité : logiques de valorisation des cultures congolaises par la philosophie de l’Homme Africain .» 

Le poète Gabriel Mwènè Okoundji  a mis en exergue la symbolique du totem des mwène (homme de mémoire) qui est la panthère donc le Ngo. Il a donné la signification de certains termes dans lesquels l’on retrouve la sonorité Ngo. comme Congo qui signifie dans son acception terre de la panthère ou Loango, le lieu de la panthère. Le poète n’a pas coupé le cordon ombilical ... Lire la suite

Pages