Politique


Politique
Samedi 19 Décembre 2020 - 11:30

Les députés ont adopté avec amendements la loi de finances 2021, le 18 décembre,  arrêtée en ressources à la somme de 1 873 957 000 000 FCFA et en dépenses à 1 523 387 000 000 FCFA.

Adoptées dans un contexte de crise, les recettes sont supérieures aux dépenses budgétaires pour un montant total de 229 392 000 000 FCFA destiné à financer une partie du déficit de trésorerie de 660 100 000 000 FCFA. A titre prévisionnel, le solde de trésorerie de 430 708 000 000 FCFA sera financé par des apports, a mentionné la commission économie et finances de l’Assemblée nationale qui a présenté le rapport.

En effet, le budget de l’Etat pour l’année 2021 est élaboré dans l’optique de la poursuite de la mise en œuvre du programme de facilité élargie de crédit conclu avec le Fonds monétaire international (FMI) et les réformes économiques et ... Lire la suite


Politique
Jeudi 17 Décembre 2020 - 16:52

Les députés ont adopté le 16 décembre la loi de finances de l’Etat rectifiée pour l’année 2020 ainsi que le budget général, arrêté en recettes à la somme de 1 410 377 000 000 FCFA et en dépenses à la somme de 1 523 680 000 000 FCFA.

Ce budget dégage, en effet, un déficit de 113 303 000 000 FCFA augmentant le gap de financement. Cet écart de trésorerie est, quant à lui, estimé à 535 milliards FCFA. Le gap de financement global du budget réajusté est de 648 603 000 000 FCFA. Celui-ci sera financé, a indiqué le ministre délégué au Budget, Ludovic Ngatsé, par divers appuis des partenaires techniques et financiers tant intérieurs qu’extérieurs.

« Au regard du niveau d’exécution de la loi de finances à la fin du mois d'août 2020, mettant ainsi en évidence les écarts constatés entre les prévisions et les réalisations, il est apparu ... Lire la suite


Politique
Jeudi 17 Décembre 2020 - 16:01

Le Conseil des ministres s’est réuni le mercredi 16 décembre 2020 par visioconférence, sous la très haute autorité de son Excellence, M. Denis Sassou N’Guesso, président de la République, chef de l’Etat.

Une seule affaire était inscrite à l’ordre du jour, à savoir :

  • Un projet de loi autorisant la prorogation de l’état d’urgence sanitaire en République du Congo, au titre du ministère de la Justice et des Droits humains et de la Promotion des Peuples autochtones ;

Ministère de la Justice et des Droits humains et de la Promotion des Peuples autochtones

    Projet de loi autorisant la prorogation de l’état d’urgence sanitaire en République du Congo

Invité par le président de la République à prendre la parole, M. Aimé Ange Wilfrid Bininga, ministre de la Justice et des Droits humains et de la Promotion des Peuples autochtones, a rappelé que la ... Lire la suite


Politique
Jeudi 17 Décembre 2020 - 18:15

Ces travaux ont officiellement débuté le 16 décembre par les arrondissements Emery Patrice Lumumba et Mvou-Mvou, premier et deuxième arrondissement de la ville côtière sous la houlette de Louis Gabriel Missatou, président fédéral de Club 2002 PUR de la ville

Ces assemblées générales électives qui se poursuivront  dans d’autres arrondissements et le district de Tchiamba-Nzassi ont eu un écho favorable de la part des membres et militants de ce parti. Dans le premier arrondissement, il a été mis en place un bureau exécutif de onze membres dirigé par Michel Mboussa et une commission de contrôle et d’évaluation de trois membres présidée  par Aimé Mbama. Au deuxième arrondissement, un bureau exécutif de onze membres dirigé par Louis Paka Makaya et une commission de contrôle et d’évaluation  supervisée par Maurice Kenene ont été installés.

Au cours ... Lire la suite


Politique
Jeudi 17 Décembre 2020 - 13:45

En baisse depuis un moment, la courbe épidémiologique au Congo a remonté considérablement ces trois dernières semaines, selon le point fait au Parlement par le ministre de la Justice, Ange Aimé Wilfrid Bininga,  le 17 décembre, lors de la prorogation, pour la treizième fois, de l’état d’urgence sanitaire.

Se référant au dernier rapport épidémiologique de la coordination de la gestion de l’épidémie, les deux chambres du Parlement ont indiqué que ce rebond intègre la seconde phase de la pandémie observée, ces derniers temps, à travers le monde. Ainsi, à ce jour, le nombre d’infections liées au coronavirus au Congo est passé de 809 à 1087 cas actifs, en trois semaines.

« Le léger rebond de la pandémie constaté, en novembre dernier, s’est poursuivi en décembre avec un nombre élevé. Il traduit, à cet effet, la circulation du virus dans la ... Lire la suite


Politique
Jeudi 17 Décembre 2020 - 17:35

Réagissant dans un entretien accordé au Courrier  de Kinshasa sur le discours du président de la République devant le congrès, Fidèle Babala, haut cadre du Mouvement pour la libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre Bemba a, de manière ouverte, donné la position de son parti sur la situation politique congolaise.

Le Courrier de Kinshasa (LCK) : Fidèle Babala, vous avez certainement suivi le discours du président de la République. Quelles sont vos impressions ?

Fidèle Babala (FB) : Je crois qu’il y a eu alternance en 2019 à la suite des élections tenues en 2018. De tous les discours que Félix Tshisekedi a eu à tenir, celui du 6 décembre est le premier dans lequel on le retrouve dans une posture de chef de l’Etat. Tout simplement parce que le pays était pris en otage par un groupe d’individus par le biais d’un fameux deal dont nul ne maîtrise les tenants et ... Lire la suite


Politique
Mercredi 16 Décembre 2020 - 17:28

Après la défenestration du bureau de la chambre basse du Parlement présidé par Jeanine Mabunda à la faveur d’une pétition initiée à son encontre, laquelle pétition a recueilli l’avis favorable les députés nationaux, c’est au tour des sénateurs de se mettre au pas.

Alexis Thambwe Mwamba - Alchetron, The Free Social Encyclopedia Une pétition lancée contre le président de la chambre haute, Alexis Thambwe Mwamba, poursuit son cours normal. Au stade actuel, à en croire des indiscrétions, elle aurait déjà recueilli plus de soixante-dix signatures sur les cent neuf sénateurs. Alexis Thambwe Mwamba qui ne paraît pas être ébranlé par cette pétition qu’il savait inévitable après le coup réussi à l’Assemblée nationale, s’est dit disposé à quitter le perchoir de la chambre haute dès la réception de la pétition contre lui et son bureau. Il l’a déclaré, le 15 décembre, dans son discours de clôture de la ... Lire la suite


Politique
Mercredi 16 Décembre 2020 - 17:19

Le ministère du Tourisme et de l’Environnement a organisé, le 16 décembre à Brazzaville, avec l’appui de l’Agence française de développement (AFD) et de l’ambassade de France, une conférence en ligne, pour sensibiliser les parlementaires congolais à la problématique des changements climatiques.

Sénateurs et députés ont participé à cet échange animé en ligne par deux experts français : un sénateur et un juriste. La conférence  s'inscrit dans le cadre de la célébration du cinquième anniversaire de l’Accord de Paris sur le climat. Six thématiques y ont été développées, dont l’une par la ministre du Tourisme et de l’Environnement, Arlette Soudan-Nonault. Cela a servi d’occasion pour la ministre de tutelle de présenter des avancées accomplies par le Congo en matière de gestion des forêts, de préservation de l’environnement et de réduction ... Lire la suite


Politique
Mercredi 16 Décembre 2020 - 17:00

Des sources bien informées, le député de la première circonscription électorale de Ouenzé, conseiller politique du président de la République et secrétaire général du Parti pour l’unité et la République (Club-2002 Pur), Juste Désiré Mondélé, a annoncé le 16 décembre à Brazzaville sa démission de la Commission nationale électorale indépendante (CNEI) pour incompatibilité.

Alors qu’il vient d’être nommé membre de la CNEI le 14 décembre 2020 et n’a même pas encore pris ses fonctions, une source proche de Juste Désiré Mondelé a affirmé que sa démission est justifiée par le fait que l’article 18 de la nouvelle loi électorale ne permet pas à un député ni à un conseiller du chef de l’Etat moins encore à un secrétaire général d’une formation politique d’être un membre de la commission électorale.

Il a annoncé par ailleurs, selon ... Lire la suite


Politique
Mardi 15 Décembre 2020 - 17:35

La fédération MAR Pointe-Noire a procédé au lancement récemment de la campagne de mise en place des bureaux des brigades de mobilisation des électeurs à travers les dix sections que compte cette ville.

La mise en place des  brigades de mobilisation  a débuté dans le premier arrondissement Emery-Patrice-Lumumba et s’est déroulée sous la houlette du Dr Christian Didace Bongolo, président de la fédération MAR Pointe-Noire qui avait à ses côtés, Véronique Loembet, présidente de la fédération MAR Kouilou et d’autres membres du parti.

Dégageant le sens de ces rencontres, le président de la fédération MAR Pointe-Noire a expliqué que ces assises se tiennent conformément aux instructions reçues de la hiérarchie du parti sous l’autorité du président nationale du MAR, Roland Bouiti Viaudo,  en vue de vulgariser et mettre en œuvre  les connaissances ... Lire la suite

Pages